Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/06/2008

Péan poétique

Péan poétique


Etrangère des sables laissez moi espérer
De vos traces de plume une vague d'amour
Un ressac vrombissant sur les dunes en damier
D'où je scande mes vers, conviant votre retour.

Je vis en sahraoui et j'honore mon frère
Mais me manque l'amie, la rémige de rêve
Femme au corps allongé mon étoile bergère
Qu'un second hémistiche livrera en la sève

Amante de mes nuits pour consoler mon cœur
Tel un vent de sablon vous viendrez écorcher
Mes chairs de vos baisers à l'acmé de l'ardeur
En soirée délicieuse, saurais-je vous contenter

Raffinant ma pensée, poésie et l'oracle
Sous les ordres d'Allah je griffonne un mirage
Et le jour du sabbat, voilerons le miracle
L'hyménée sera ombre au céleste couplage

Et le feu en nos liens épandra les fureurs
Souffleront l'harmattan, le simoun, la victoire
S'embraseront nos fièvres, le tapis aux deux cœurs
La théière et la menthe, mes strophes et l'écritoire.

Du haut des minarets, une offrande d'éloges
Inonde les bienfaits du couple des métriques
L'arène saharienne se parant d'épitoges
S'abreuve des péans aux caresses poétiques.

Artal (Bagnols sur Cèze, Juin 2008)

 Les poèmes de Artal..

 

11:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

La fleur des glaciers

La fleur des glaciers


Sur son bord bien assis j'observe le ruisseau
Et médite mon âme en exaltation
Où tu trembles de froid je frictionne ta peau
Puis baise ton sourire et ta chair en frisson

T'étreindre du regard, te chanter ma passion
Au recueil en prière je stimule l'Amphion
Qu'une douce musique se faufile à la cluse
Et tu bois cette eau fraîche et l'amour qui l'infuse

Le soleil nous fait place pour écrire ce rêve
Voir cette fleur nivéale, sa robe immaculée
Une muse à pétales qui est naît d'une sève
Le fruit de la beauté sous la cime élevée

Artal (Bagnols sur Cèze, Juin 2008)

 Les poèmes de Artal..

08/06/2008

Bruire au temps

Bruire au temps


L'envoyé du destin m'exhibe l'évidence
La missive est parfaite se délit l'accourci
Si le temps a sa fin j'ai le vers en présence
Me manque son audience je dois vivre l'ennui.

S'il n'y a plus de toi, se désistent mes envies
Alors fermant les yeux j'entrevois l'existence
D'une âme au cœur hurlant aux étoiles réunies
Maîtresse de ces lieux tu es ma Providence

Des échos de mes rimes se déverse tant d'ombre
Aspecte le latent dans leurs sources fécondes
Ma plume est toute à toi à même les coins sombres
Je t'ai toujours aimé malgré les Ris des ondes

Ah ! belle et bien élue je me perds dans les nues
Il n'est que toi qui règne au point te sacrifier
Mettant un sceau d'honneur à mes sentes perdues
A mon but infernal de tout vouloir semer.

Comment chasser l'orgueil expulser la passion
Renaître en assombri pour calmer l'engouement
Et cesser de combattre les épreuves en moisson
Je poursuis ma chérie, l'heure a sonné le temps.

Artal (Bagnols sur Cèze, le 8 Juin 2008)

 Les poèmes de Artal..

07/06/2008

Intellective amante

3bf117c7984b2642521750997ffdb157.jpg

Intellective amante


Sous la terre est l'exil pour de longues ténèbres
Du Fiancée solennel, plus beau que la lumière
Consumé par l'amour des répliques funèbres
L'acerbe décoction en purge coutumière.

Elle porte la douleur l'intellective amante
Chaste et fidèle à l'ombre, la fruition de l'amour
Plein essor vers le ciel, la fournaise ascendante
L'approche du solstice elle présage le séjour

Je recèle mes mots aux parages d'un cœur
Adorable et sublime, fruit béni fourvoyé
Mes louanges vouées, quelques rimes d'auteur
Qu'elles vivifient ton âme et ton souffle mutilé

La Passion se nourrit des annales affiliées
Des reliques chéries, la sensible oraison
Par pourvoi de tes larmes les braises confortées
Se saisissent aux flots, touant la transition

L'espérance assurée, elle s'assert à l'instance
Je prie qu'elle soit tienne la raison vit le temps
Je livre ma conscience à la lettre créance
La syllabe est vermeille, sache que je l'attends.

Artal (Bagnols sur Cèze, le 7 Juin 2008)

 Les poèmes de Artal..