Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/10/2008

Jah d'or

Jah d'or


C’est une ombre figée au milieux du hallier
Soutenant dans ses mains les œuvres de l’humain
Comme un vent que l’on craint d’un nuage étranger
La froideur importée dans l’urne du malin.

Un litham, un velet pour cacher la détresse
Quand les grands aux reflets pleins de miséricorde
Convoitent nos deniers de toute leur sagesse
De grâce coulissier me faut nouer la corde

Je vends mes bijoux d'ambre par faute de jaunet
Un tartan écossais d'Amérique immigrant
Le métier à dentelle, l'industrie du jouet
Je brade mes acquis au maltôtier géant

Le naufrage menace aux herses des chaumières
Ils s'ajustent haletant indécis et blasés
Vassaux aux ailes lourdes maugréant leurs prières
Le bastringue confus des esprits entraînés

Un Jah d'or pour guérir la planète boursière
Ô Yahvé tu saisis, déclinent leurs ressources
Ils ont peur et arpentent la place financière
Se meure la sphère, s'amenuisent les sources.

Artal (Bagnols sur Cèze, Octobre 2008)

 Les poèmes de Artal..

11:05 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hallier, jah, or, froideur, malin, urne, litham

Les commentaires sont fermés.