Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2009

Le langage des ombres

Le langage des ombres


Mon esprit passionné aux échos sans raison
A combattre le spectre du contour de ma vie
Psychose délirante, je l’illustre à foison
Le langage des ombres pontifie la nuit

Et je cours aux arpents des aulnes glutineux
Me couvrant du refuge d’un asile achevé
C’est afin de vieillir par l’ombrage des cieux
Tel un vin dans un fût à l’arôme envoûté

Après moult tirades sur le cuir du licou
L’irruption ordinaire a blanchi mes cheveux
Tonneau des Danaïdes en présence d’un flou
Les sombres de la lie ont usé le plumeux

J’aspire du tableau cette illusion obscure
Transcrire le silence profilé sur l’écueil
La divine lueur qu’enrichit la mesure
Chimérique apparence contre-jour du recueil.

Artal (Istres, Avril 2009)

  Les poèmes de Artal..

18/04/2009

Picasso à l'ubac de Cezanne

vauvenargues_01.jpg
La vallée se réveille sur son fond verdoyant.
Un brouillard argenté tel un voile jaloux
Prend les bois d’alentour sous sa cape d’amant
Délicates visions, Vauvenargues m’est doux

Toiles des disparus, le Maître ici repose
Un frisson de tristesse sur ma chair est passé
Je contemple les fleurs, la Venture qui s’expose
Un havre de douceur au parfum éthéré

Pureté du matin m’enchante et m’éblouit
Je médite à l'orée où ma plume s'enchaîne
L'œuvre a son odyssée, une histoire et son fruit
La genèse d'azur aux actions du domaine

De clarté esthétique se veut l’encre crier
La symphonie du val aux palettes des grands
Cézanne et Picasso je m'en vais les chanter
D'un ubac de Provence aux amours des friands.

Artal (Istres, le 17 avril 2009)

 Les poèmes de Artal..

Vauvenargues...photo André Villers

13/04/2009

Au mistral de la nuit

Au mistral de la nuit


Macule de la sorgue sur fond sans horizon
Le verbe de minuit mijote en mon esprit
Du souffle mitigé, vertige d'un typhon
Je ballade ma plume au mistral de la nuit

Cette verve intérieure qui ronge ma raison
Afin d'y faire éclore de la preste rafale
Les arcanes du trait par celui de l'union
Suffoque le rêveur au vague du dédale

Les brumes de l'orgueil parfument l'obsession
Du reflux lumineux foulant le vers proscrit
Où s'exile le vent au galop d'étalon
Sous la lune d'opale que sa courbe décrit

Gronde au fond de la clue les airs en convulsion
De leurs affres violentes s'ébauche le quatrain
Au vireli du spectre s'accorde l'émotion
Il est né le poème, ci-là...l'alexandrin.

Artal (Istres, le 12 Avril 2009)

  Les poèmes de Artal..

04/04/2009

Sur les brisées de mes vers

Sur les brisées de mes vers


Ô mère entend ces plaintes du familier plein d’ombres
Esclave de ce monde qu’entache l’amertume
Couronné de reflets, de granit et décombres
La lèvre belliqueuse pétillante d’écume

Un ingrat déplaisant paon dans sa stature
De ravir à la plume sa lumière et l’écrin
Jugeant les infinis de la haute envergure
Alors qu’il n’est que niais en son étroit destin

Déplorables instants au mars de mon printemps
Tout est artificiel, et mon vers et ton sceptre
J’extirpe la merveille, tu potines le temps
L’œuvre est une expérience, le ragot plus terrestre

Perverse trahison, croule ronde cynique
En dernière virée au chant de mon bourreau
Sur l’échafaud d’intrigues la lyre famélique
Vint enfin s’attabler déguster le rondeau

Artal (Istres, le 02 Avril 2009)

  Les poèmes de Artal..