Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/10/2009

Murmure verslibriste

Murmure verslibriste

Murmure verslibriste, errement de prêtresse
Flânant sur mes songes et travers favoris
Dans ses élans fougueux , la cruelle tendresse
Le silence débat sur l’écueil des maudits

Me sont vos vers précieux, hardiment je l’atteste
Mais que suis-je pour eux ? Un ami complaisant
Dont l’âme est exilée sur un vaisseau modeste
Qui navigue depuis, sur l’éclat du diamant

Par ses clés exaltées, votre muse ensorcelle
En soufflant dans le vent de féeriques mots
Qui montent tout là-haut en haute citadelle
Dans le rempart serein d’une issue des prévôts

Je tremble en sa mémoire au long des courbes ternes
D’un cliché de l’aède en purge du couvert
Et l’esprit tout entier, la rime sous les cernes
En fit l’exploration du produit découvert.

Le verbe s’amplifie, s’excite l’auditoire
Un message est au pré de son heureux désir
La divine pâture ensemence l’histoire
D’un chêne du Midi qui se doit l’éblouir

Traversons le Pont Vieux et puis, à l'ombre, à l'ombre
Les murailles antiques, elles saisiront nos mains
Remplies d'inspiration pour légende en pénombre
Des deux Amis du lieu qui doublent leurs sixains.

Chuchote verlibriste aux lunes infidèles
L’éclipse est pour minuit jusqu’au clair du matin
Sur les tapis de thym de nos aires modèles
Le corps verbeux s’accouple à celui du malin.

Artal ( octobre 2009)

 Les poèmes de Artal..

18/10/2009

L’espace blanc

L’espace blanc

Je n’ai plaisir aucun et déverse ma peine
Qu’il vous plaise savoir, ce soir mon humble chant
Blême au pied d’une croix, bien en manque de veine
Ne soyez déplaisant me bannir mal créant

Sous les fourches Caudines je ne peux échapper
Négligeant les refrains, mes longues demeurances
Fuit la plume que tient, l’espoir de l’accorder
L’ai vu se soulever récusant ses alliances

Les bûches de santal embraseront le sort
Du profond crépuscule aux ombres influentes
La plume musicale affranchie de son tort
Soufflera ses accords aux rêveuses attentes

Elle reste amie fidèle opposée par périodes
Je la vis à présent refusant le combat
Mais vivre ces longs temps où déclinent les odes
Je songe, je songe, rebroder le dégât.

Artal (Istres, oct.-09 )

 

 Les poèmes de Artal..

13:42 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espace, blanc, croix, songe

04/10/2009

Mon excessive

Mon excessive

Recevez le serment de mon plus cher amour
Errant sur les contours d’une dame précieuse
Je vis l’heure passée à honorer sa cour
Qui embrasa mon cœur sous la lune fiévreuse

L’impulsion m’a permis de fuir chassant de nous
Ce fruit de notre ombrage à cueillir dans les rimes
Au goût de pulpe amère, accord de certains flous
L’exode de nos corps vers les profonds abîmes

Je souffre mille morts mon sort en est pétri
Moi pourtant si fidèle aux ligues immortelles
Je course vos effets en poète ravi
Ravir vos poésies, magiques…combien belles

Pour quelques iambes vus, sachez je deviens fou
De mes passions victime à fixer les nuances
La chair de nos désirs suspendue par le clou
Des penchants sensuels en grandes clairvoyances

Nous vibrons d’émotion éployant le bonheur
Sur les intimes faits d’une ombre auréolée
Après avoir porté notre rêve au censeur
Dans ce divin séjour, resterez mon aimée

Artal (Istres, octobre 2009)

Merci à l’inspiratrice, la mère du genre humain.

 Les poèmes de Artal..

17:58 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : excessive, impulsion, exode