Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2010

Au blâme du huis clos

Dans le faisceau du phare observe son aura
Car d’un feu qu’on allume, est-ce toi qu’il guidera.

Artal


Au blâme du huis clos

Tu barbouilles de boue la force qui reflète
Exhibant la grotesque aux confins de ton mal
Mais la plume en dépit crache une encre de crête
Son temps est au fragment du repli littéral

Un support de limon te portera sans gloire
Au blâme du huis clos où ont versé tes pleurs
Florian t’a vaincue par devant l’auditoire
La Justice domine aux fictions des menteurs

Tu as trompé ton monde en paroles fécondes
D’une cinglée ivresse assidue sans honneur
Petite fille amère aux passions vagabondes
Tes lettres t’ont perdue… au bel art ciseleur

Tu étais un soleil mais ce jour plus qu’une ombre
Disparus tes reflets, et l’arche en floraison
Ah, fallait-il prévoir à l’écoute du nombre
Converser dans la branche, agréer le chaînon.

Fut rude la méthode ajustée pour l’affaire
Mais l’auteur engagé, ne souffre plus de rien
C’est une humeur d’artiste ou caprice à bien faire
Florian a gagné et cela finit bien.


Artal (Istres, le 28 avril 2010)

Les commentaires sont fermés.