Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2010

A Jacqueline, Marie-Claude et Cathy

A Jacqueline, Marie-Claude et Cathy

Trois cousines fixées au pourtour de l’étang
Du monde oriental telle la Magdeleine
Sont venues enflammer et le cœur et le sang
D’un aède exalté éloigné de sa reine.

Délectable soirée au style soutenu
Couronnant le répit où flashantes hôtesses
Glissèrent aux fastes et détails du menu
Belles âmes férues des intrigues de fesses

Nous fourrions le nez dessous les volets clos
Des nymphes affranchies en concert à la lune
De nos rires pervers émergeaient les échos
Les seins de la voisine et le train de chacune

Nanties de leurs brocards et moi bien attelé
Trois cousines givrées des surfaces de Berre
Ont versé tant de mots au poème impliqué
Qu'au théâtre des trois j'ai fini dans la serre.


Artal (Istres, novembre 2010)

 Les poèmes de Artal..

 

Les commentaires sont fermés.