Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2013

Les baigneuses surprises

Les, baigneuses, surprises,Artal,poeme,Les baigneuses surprises

Je suis celui errant vers sa passion vitale
Tout traînant le châssis où ravit en beauté
Le reflet de l'Oued dans sa brasse florale
Épuisé d'un désir trop sagement rêvé

Je conjure le sort débucher la nailiate
Offerte à mes ardeurs couvrant l'art d'illustrer
La baignant sur l'espace amante et délicate
Bien chargée de vigueur jusqu'à la lyriser

Non loin la palmeraie le passage pratique
Je refais le parcours mes moyens à la main
En soumis éléments à fixer l'âme antique
Des fleurs de ce pays au parfum africain

Perçante raillerie d'un clan de vies mouvantes
La grâce incomparable aux ébats fastueux
Naïfs jeux entre amies les estimes probantes
L'onde révérencieuse et nos dieux généreux

Alarmistes raisons trois parties indivises
A voiler leurs états de l'audace à l'effroi
J'épie parant le plan les baigneuses surprises
Du trouble elles ont saisi fini le désarroi

Artal (Septembre 2013)

Inspiré de l’œuvre « Les baigneuses surprises » de Nasserine E.Dinet

21/09/2013

Jeunes porteuses d'eau

Jeunes porteuses d'eau

Dans ces corps audacieux fleurant le pimenté
Se nichent mes tourments avides du spectacle
D'un ballet sans musique au chant de libertéJeunes porteuses d'eau,Dinet,Artal,poésie,poème,
En offrande allouée délivrée du pinacle

Sur les sables soyeux que caressent petons
D'antiques effusions d'où l'attraction ailée
Les fièvres du pays chaleurs et convulsions
Vont la marche légère et sagesse voilée

Le charme nourrit tout, enchanteur et puissant
Au parcours attaché qui les mène à la source
Par le cours de l'oued la brise se traînant
Les suppliciées de l'outre et divine ressource

Je recueille à loisir de leur instinct précieux
Ce qui se tient de beau édifié à la fresque
Tel un braque ébloui le faisceau luxurieux
Messagères de l'eau j'instruis le pittoresque

Artal (septembre 2013)

Inspiré d' une peinture "Jeunes porteuses d'eau" de  Nasserine E.Dinet

15/09/2013

Noli me tangere

Noli me tangere

Vaine quête d'espoir tu ne fus qu'un mirage
Le fond d'un fin cliché traversant mon esprit
Dans ces prestes assauts d'une soif d’alliage
Tu as marqué mon sort je défaille contrit

Le regard du souhait chante son aventure
Au miroir de mon âge où conduit le regret
Je descends de la croix ma féale monture
Tout fixant le symbole offert au bas secret

Il s'embellit fort bien le corps de l'égérie
Les lèvres agitées aux ébats généreux
Le détail est patent sous la chemiserie
Un suave dessein bien campé et copieux

J'y vois ces mots écrits d'une plume tribale
Tout louangeant l'écrin à la rose en appas
Au faisceau d'un éclair de l'étoile florale
Noli me tangere... non je ne touche pas

Artal (Septembre 2013)

 

 

 

12/09/2013

Dans les bras de mon ange

Dans les bras de mon ange

Sur la cavée de l'ombre à ma droite établi
Un guide supérieur aux baumes de sagesse
M'oriente à la visée le cœur d'amour rempli
D'apprécier l'aventure où ma douleur se dresse

Je tâtonne l'espoir dans ce monde d'effroi
Les esprits trop soumis gémissent en silence
Ils déchoient dévorés moi tout gardant la foi
L'exaltante énergie j'aspire à l'appétence

Ta sensible lumière à choyé le proscrit
Toi Muse de conseils Mumiah force angélique
Je n'ose plus l'action mais seulement l'écrit
A l'encre conciliante au verbe magnétique

Ton soutien tutélaire il m'assiste ambitieux
Transformant la blessure en douceur favorable
M'arrachant aux élans des enfers généreux
J'émane de ta gloire et ça m'est agréable.

Artal (septembre 2013)

 Les poèmes de Artal...

01/09/2013

Un sonnet à Michèle (à Michèle Boulay)

Un sonnet à Michèle (à Michèle Boulay)

Aux traits forts déliés d'une plume câline
Que grâce de ses mots embaume le journal
Sans jamais haleter mais de fièvre divine
Je caresse l'écho du "j'aime" gigantal

Deçà le voile rose une douceur suprême
Le parfum de la fleur sensible et velouté
Un charme du désert adapté au système
De nos filtres éclos en douce oisiveté

A Michèle Boulay ces rimes je compose
Abruptement nourries à ce verbe que j'ose
Frénétique et songeur de toute liberté

Contraint en ce sonnet je n'encre que l'aura
Au gré du raisonnable abstrus et-cetera
L'achevant de la sorte sur ce vers en buté

Artal (août 2013)