Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2013

A mon filleul

A mon filleul

A l'ordre de la vie aboutit la douleur
Par son chapitre noir vers la nuit sans lumière
Nul ne peut fuir la Parque et le ciel son bailleur
Pour ton dernier sommeil je rime ma prière

Émouvant jour d'épreuve au pouvoir impuissant
Tout est sombre et chassé le sentiment s'exhale
Je peine à la cession d'un fruste-goût sanglant
Tout confrontant mes maux à la houle brutale

Tu étais loin de moi chacun sa déraison
L'amer défilé passe où s'acquiert la constance
De n'attendre plus rien du funeste abandon
Lequel à pas comptés suscite la distance

Rien ne semble changé fixons le sort écrit
Toi en ce grand séjour au néant du divin
Moi vers l'unique ardeur que traîne mon esprit
Une supplique à Dieu qu'il t'accueille en son sein

Artal (09 novembre 2013)

Les commentaires sont fermés.