Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/02/2014

Adèle Kurzweil

Adèle Kurzweil, Artal, poésieAdèle Kurzweil

Angélique beauté qui fut tiers et vouée
A la force infernale et sanglots innocents
Convoyée vers sa fin sur la voie réservée
Aux bannis de Aman, indignes châtiments

La solution finale imputons-lui l'emprise
A soustraire des camps, de David nombre d'hoirs
Sans aller leur mander qui régit la méprise
Les livrer au tourment des suprêmes pouvoirs

Des rafles de régions les angoisses extrêmes
C'est la voix d'une mère et ses cris de douleur
La pensée qui s’enfuit aux espaces si blêmes
Il est tôt ce matin jour bien sombre et d'horreur

Toi à l’âme gammée d'un alboche sans doute
Adèle était une proie dans ses traits de candeur
Elle a subi ton mal, la terreur sur sa route
Du sensible visage évalue ton erreur

Artal (février 2014)

 Les poèmes de Artal...membre de la Société des poètes français

Les commentaires sont fermés.