Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2014

Le déclin

Le déclin

Une pensée soudaine à repris ton image
En silence au plus bas du puits des privations
Assoiffé de frissons je fouille à l'avantage
En mes rêves noyés dans nos folles liaisons

Je te vois éployée empressée de me tendre
Tes jeunes seins d’airain si chers au souvenir
Selon l'instant obscur du supplice à dépendre
De tes chairs soutenues flagellants mon désir

Coiffée du voile blanc recluse et singulière
A l'occulte sofa je t'ai vu murmurer
Tes chimères d'enfant en chasse aventurière
De brûlante façon aux impulsions d'aimer

Si le cœur bat toujours j'ai perdu la jouvence
Hélas en vain l'effroi s'agite ma raison
A l'excès être épris puis sombrer d'abstinence
Voir le corps du bourreau et souffrir l'affliction

Il est l'heure du temps de parer mes faiblesses
Cet instant sous le vent au reflux des sanglots
Restent déserts mes ans ensablés de caresses
De l'amante d'antan le martyre est sans. mots

Artal (avril 2014)

Les commentaires sont fermés.