Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2014

Le Cèdre de Theniet El Had.

cèdre,theniet el had,exil,symbole,paix,artal,poeme,poesieLe Cèdre de Theniet El Had...à mon ami Mokthar Brinis

A rebrousser le temps la vie qui passe au loin
Les images d'antan et nos métamorphoses
Au gré des contresens notre exil à témoin
Agite sans passion quelques pensées moroses

Et sous l'auvent obscur de vieux papillons noirs
Font le guet à l' issue du seuil de mes souffrances
Moi déchu de ce monde et pourtant gras d'espoirs
Me suis nourri d'amer aux pôles des errances

Jusqu'à ce jour miellé tout glanant les trésors
Que forme l'inspiré dans l'état de sa gloire
Comme un cèdre vieilli où rayonnent les ors
Symbole de grandeur et je veux bien le croire

L'emblème d'amitié est sculpté de nos mains
De par le dévouement il est plein d'espérance

Quand l'effusion s'unit en vue des lendemains
Tout fleurit à la paix au gré de son instance

Artal (mai 2014)

photo : .algerienews.info

 Les poèmes de Artal...

23/05/2014

Lumière de BouSaâda

BouSaada, lumière, Eden, Orient, Artal, poème, poésieLumière de BouSaâda

L'envergure du jour en amont du soleil
Dans le lit de l'oued qui fuit vers ses errances
Le ciel est sur le sable, un éden sans pareil
La lumière en poursuite apprête les nuances

Tout intrigue et retient, l'effet voue l’agrément
Du merveilleux jardin aux couleurs imprimées
Tendres verts de pastels et faisceaux de l'orient
De leurs charmes divins ont fleuri nos pensées

Fascinants horizons d'un paradis formel
Quintessence en parcours les fresques chatoyantes
Autochtones fieffés aux assauts du réel
Raisonnent sur le fonds et diaphanes variantes

Par travers le carreau deux pensées aux regards
Vers l'astre lumineux avant l'assaut suprême
Aux appels du labeur l'aurore est sans traînards
Le verbe à discrétion en ce jour de carême

Le rocher se fait tendre où la rose est joyau
Tout scintille et flamboie du symbole dunaire
La cité du bonheur en haut lieu d'un plateau
Embrase mon esprit de son éclat solaire.

Artal ( mai 2014)
Poème inspiré par le tableau de E.N Dinet
Femmes à la fenêtre.

 Les poèmes de Artal...

18/05/2014

Chers tourments

Chers tourments

Je me semble ce jour
Pénétré d'un vertige au sens le plus éteint
Où tout se veut voilé n'étant plus qu'un fantôme
L'entité du bastion la cuirasse sans teint
De l'ombre soutenue à l'agité symptôme

Et tout me tourne autour
Tous ces mots sans valeur sous le vers décadent
Que grimaud songe-creux au plus haut de l'audace
A signé de son nom le difforme apparent
Songeur d'exploit naissant et d'y laisser sa trace

Suis-je exercé pour
Déborder dans sa nuit constellée d’oripeaux
Quand il narre l'amour à la pitié du monde
Et ses houles d'éther au projet des rondeaux
Où j'échoue méditant n'y tenant que seconde

M'en venant sans détour
Vous porter mon humeur qui monte de l'amer
Blême épave éplorée de l'informe harmonie
L'embrasée du néant n'est que feu de l'enfer
J'observe fuir le temps...adieu la poésie.

Artal (mai 2014)

 Les poèmes de Artal...

13/05/2014

La Font de Vau-cluso

Fontaine de Vaucluse, Pétrarque, Artal, poeme, poésieLa Font de Vau-cluso

La Fontaine exaltée celle des temps jadis
Offre à la fixité que le flot répercute
Du chœur azuréen ses tons myosotis
Et jade des prairies au parcours en volute

Dégorgeant du rocher où germe l'élément
Va portant à jamais limpide de lyrisme
En son essor fougueux le fruit de l'agrément
A la flore du lieu au gré du romantisme

Par le creux de l'aven en conduit du tréfonds
La célèbre exsurgence aux halos poétiques
S'est forgée à l’écho où son cours en bien-fonds
Garni dans le secret fait ses flux bénéfiques

Une œillade au pays tout respirant les fleurs
Des Laure sous le vent en m'épanchant sur elles
Et je rime en rêvant quelques vers bienfaiteurs
Pétrarque m'y aidant ses coups d'yeux en tutelles

Artal (mai 2014)

 Les poèmes de Artal...

08/05/2014

Sous le champ, la liberté

Sous le champ, la liberté  

Un cul de basse-fosse en sous champ d'un vieux front
Long conduit des tourments et de danses spectrales
Par travers les fadeurs des  tensions de l'amont
L'hère a vécu le joug, les hymnes sépulcrales

Il rêvait le sommeil, la fuite vers les cieux
Un instant d'abandon en profondes ténèbres
Tout juste un temps paisible à l’Éden populeux
Des  hommes résignés aux manèges funèbres

L’œuvre est aux souvenirs de ceux qui sont tombés
La face à l'horizon tout fixant l'ombre libre
Nombre d'esprits martyrs de  briscards trépassés
A l'étoile de gloire ont bâti l'équilibre

Sur le sol de ton Dieu vis le contentement
Et le crier bien haut repousser la méthode
La guerre est à proscrire ainsi que le dément
Nourris la liberté et non son antipode.

Artal  (mai 2014)

 Les poèmes de Artal...

15:39 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberté, front, hymne, dieu, eden, artal

06/05/2014

Avers book

Avers book

Les voiles de la nuit recouvrent le désert
Qui s'occulte à mes yeux confondu au silence
Ainsi change la fleur pénétrant le transfert
Alors que l'éclat cesse il nous reste l'essence

Fugitive avancée dans ce décor flatteur
Sur le sentier subtil et jusqu'à la pléthore
Par delà l'excessif à céans du secteur
On enchaîne à l'accueil les reflets à éclore

En ce parvis fringuant voir le bouquet fleurir
Du relief illusoire habile aux arguties
Par l'arcane du mot à chacun d'accourir
Vers le mage enchanteur livrant ses prophéties

Le flot s'offre paisible où s'accordent fleurons
Son heure solitaire à celle qui moissonne
Ces images d'emprunts aux dépôts d'environs
Et par là nous ravir en précieuse personne

L'oasis enivrant fait le rêve exalté
Où tout est transitoire à y perdre sa trace
Une vague inclusion dans ce monde esquissé
Se fond l’œuvre du temps va son illustre face

Artal (mai 2014)

 Les poèmes de Artal...