Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2014

L'Oasis de Die

Oasis,Die,désert,bédouin,Artal,poème,poésieL'Oasis de Die (détaché d'un volet)

L'éden semble voilé sous les blancs des plus fins
Et d'un sable ivoirin d'une dune complice
A l'attrait de l'image au front bleu des bédouins
Leur caressant la vue, les délie du supplice

Au songe qui les suit au plus clément des lieux
Tout comblé de bienfaits affleurant le silence
Dans l'espace géant d'un désert mystérieux
Issu de l'horizon et de bonne conscience

Des jeux d'ombre au soleil il fait chaud ce matin
La voie est avenue combien sage et si belle
Un massif de dattiers en bouquets de sizain
L'émotion justifiée elle en vaut la chandelle

L'onde fleurit la vie du levant au néant
Dans ses destins liés d'où s'exhale la source
Ici c'est l'Oasis Ô combien attachant
Qu'il soit Die du volet qu'il en fut ma ressource

G. Artal (sept. 2014) (Mon séjour en Vercors)
Photo G. Artal prise à DIE

Les poèmes de Artal...

L'étoile de Falistïn

L'étoile de Falistïn

L'air était délectable au bon temps antérieur
Tout juste à l'après guerre au vert du paysage
L'étoile ouvrait sa voie Falistïn son malheur
Au sublime horizon des terres du vieil âge

Des senteurs du jasmin s'enivra l'oranger
Qui cerne à s'emballer unifiant l'imposture
Ses racines au clos de tout s'approprier
Puis tirer le rideau et l'obus de conclure

Le soleil à la fleur pressure le soupir
Tout brûlant le caïeu cet enfant de la plante
Dans la bande horrifiée qu'il me faut élargir
Moi éclatant humain à l'âme militante

L'aire de miel salé jusqu'en ses bords de mer
Harmonise le ciel de l'homme qui sans pause
La douleur dans sa foi au verbiage et du fer
Y assouvit sa rage en œuvrant pour la cause

G. Artal

Les poèmes de Artal...

23/09/2014

Pont en Royans

Pont en Royans (mon séjour en Vercors)

Dans la douceur du lieu par les vents assoupis
Sur les bords de la Bourne en réel arpentage
Va notre bon plaisir le souhait est acquisPont en Royans,Vercors,Artal,poème,poésie
Tout s'assemble à l'endroit au-delà l'avantage

S'étire la bourgade au chemin d'ici-bas
C'est un pan irrité de vieux murs à l'offrande
Des bâtis asservis aux clichés des médias
L'extase du regard que pupille quémande.

C'est la vie qui s'écoule au voyage du temps
Sous l'aspect sinueux des flots forçant les rives
Au rythme de l'afflux qui fleurit le printemps
Tout abreuvant l'amant doué d'initiatives

En la matière ouvrée je songe aux artisans
Le bourg, le bois, l'abri sans trêve à l'édifice
Au Vercors un symbole il est Pont en Royans
Et d'une onde à chérir... l'eau son ambassadrice

G. Artal ( septembre 2014 )

16/09/2014

Le mur des fusillés

murnfusillé,Vercors,maquisard,suaire,Artal,poeme,Le mur des fusillés (mon séjour en Vercors)

A l'appui des beaux jours en un Vercors massif

Bercé par ces chants d'eau aux bases herbifères
Un refuge de paix tel un erg allusif
Dans ses verts horizons tout chargés de mystères

Et la vision pourvue au haché d'un contour
La sensible évasion se perd dans le silence
La terre qui s'azure au céleste séjour
Vit foudroyer son monde au pied de l'éminence

L'esprit du maquisard dans chacun de ces bois
Aux écarts clandestins hauts lieux de résistance
Que chantent les oiseaux du tourment d'autrefois
Fait cet Éden plus beau et noble leur vaillance

Région de liberté notre ennemi n'est plus
On lit votre héroïsme aligné au calvaire
Dans les reflets du mur et sous le tumulus
Nos morts au souvenir le Vercors pour suaire

G. Artal (septembre 2014)

 Les poèmes de Artal...