Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2015

Tu sais Charlie

J'écrivais il y a quelque temps à un ami, qu'il y a beaucoup à dire sur la Liberté, celle de la presse et celle de la pensée en général et publique à l'ère de la mondialisation. Dans le tableau de Delacroix « La liberté est proche de l'enfant, cela sous-entend qu'elle représente l'avenir et nous sommes bien loin de 1830. » Il me semble qu'elle serait à revoir cette aisance libertaire. Il y a peu, la grande audace avec trop de pouvoir a fini par tuer l'abus ou plutôt les excessifs.
Nourrir la liberté c'est tout d'abord restaurer la sagesse. Le dernier vers de mon poème titré « Sous le champ, la liberté » : Nourris la liberté et non son antipode.
Nourrir la liberté c'est aussi lui donner des règles avec l'évolution de son temps. Ne pas perdre de mémoire que le mot est également synonyme de anarchie et désordre. La liberté restera inhérente aux possibilités qui nous seront offertes par notre raisonnement. Sachez en profiter mais surtout, sachez raisonner.

Il me reste à remercier Centre Presse Aveyron et son équipe dont le professionnalisme est d'une part, digne du grand journalisme mais surtout, pourvoyeur attentionné de la phrase organisée dans nos compositions. Bravo et encore merci Monsieur Eric Guillot

Gérard Artal

.Charlie, liberté, poemes, poésie, Artal

Les poèmes de Artal...

Les commentaires sont fermés.