Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2015

L'Art en Loire

L'Art en Loire nouveau est arrivé. Le N°8 février 2015 avec en page 14, trois de mes poèmes et page 44 attaché au dossier d'exploration : Sur la route, mon article : L'héritage suivi d'un poème....je remercie l'équipe L'Art en Loire pour ce beau travail accompli.

A découvrir par le lien ci-dessous

lart-en-loire-8

21/02/2015

Trois jeunes filles dans l'oued

Dinet,jeunes filles dans l'oued,Bousaada,poème,poete,Artal,poesieTrois jeunes filles dans l'oued

La porte du désert aux terrestres appâts
Jardin d'un paradis joyau du vaste monde
L'étendue révérée l'horizon à la ronde
A quand s'éteint le soir brûlent encor' les éclats

Trois grâces absolues courant le flot limpide
A l'excès du bonheur de leurs nobles attraits
Ce jouant de l'oued abusant des bienfaits
Les soulas effrénés font le flux bien avide

Du fond d'albes douceurs y viennent scintiller
Sous nos âmes zélées l'abondance des gestes
Et la grâce des mots sur leurs lèvres agrestes
Les nymphes venues là, au tableau se livrer

Le propice décor il s’emplit de soupirs
Les couleurs à détrempe où l'artiste sans trêve
Sous le fard délicat voile l'âme d'une Eve
La sournoise beauté en ses chastes désirs

Au rêve il les enlace et songe consigner
Afin que tout se trace à l'auguste lumière
Souvenirs d'autrefois où l'arabo-berbère
Fut pigment de la fresque en ce lieu familier

G. Artal (fév. 2015) (Orientalisme - Bou-saada)

D'après un tableau de Nasreddine Etienne Dinet
Trois jeunes filles dans l'oued

Les poèmes de Artal...

09/02/2015

Tu sais Charlie

J'écrivais il y a quelque temps à un ami, qu'il y a beaucoup à dire sur la Liberté, celle de la presse et celle de la pensée en général et publique à l'ère de la mondialisation. Dans le tableau de Delacroix « La liberté est proche de l'enfant, cela sous-entend qu'elle représente l'avenir et nous sommes bien loin de 1830. » Il me semble qu'elle serait à revoir cette aisance libertaire. Il y a peu, la grande audace avec trop de pouvoir a fini par tuer l'abus ou plutôt les excessifs.
Nourrir la liberté c'est tout d'abord restaurer la sagesse. Le dernier vers de mon poème titré « Sous le champ, la liberté » : Nourris la liberté et non son antipode.
Nourrir la liberté c'est aussi lui donner des règles avec l'évolution de son temps. Ne pas perdre de mémoire que le mot est également synonyme de anarchie et désordre. La liberté restera inhérente aux possibilités qui nous seront offertes par notre raisonnement. Sachez en profiter mais surtout, sachez raisonner.

Il me reste à remercier Centre Presse Aveyron et son équipe dont le professionnalisme est d'une part, digne du grand journalisme mais surtout, pourvoyeur attentionné de la phrase organisée dans nos compositions. Bravo et encore merci Monsieur Eric Guillot

Gérard Artal

.Charlie, liberté, poemes, poésie, Artal

Les poèmes de Artal...

05/02/2015

A Jean-Claude Fiori

Est parti ce jour, vers son étrange voyage,
une âme en silence et le rêve dans son sillage.
Nous ne serons jamais à l'abri du passé
G. Artal (fev. 2015)

Dans le rêve je découvre

Dans le rêve je découvre
les image d'un temps
comme un enfant
je pleure.
G. Artal  (fev. 2015)


07:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rêve, artal, poème, poesie

03/02/2015

Errance

Errance

A l'abri du passé
qui remonte par instants
je poursuis l'abstraction

et le rêve je touche
de mon sommeil ailé
qui traîne on ne sait où.

G;Artal (fév. 2015)

Les poèmes de Artal...

17:37 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : errance, rêve, artal, poeme, poésie

01/02/2015

De l'alexandrin au triolet

De l'alexandrin au triolet

Sombre image d'un temps reflet de l'infini
Sous un rayon de feu se heurte en ma mémoire
Cicatrice éprouvante au cœur bien trop trahi
Ampleur de mon esprit tout n'est que dérisoire

J'ai grandi au mistral qui tanna mon cachet
Mon dédain et la force en sublime apparence
Je suis né du printemps au pied d'un triolet
Mon âme est en appel mais je tiens la cadence

Ne suis qu'assembleur de nuées
Venu parer l'inspiration
Les rimes aux vers attachées
Ne suis qu'assembleur de nuées

Ces mille et un accords liés
leur sort à jamais je libère
Ne suis qu'assembleur de nuées
D'une source, un fils éphémère

G. Artal (janvier 2015)

Les poèmes de Artal...