Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2015

Alea jacta est...

Alea jacta est...

En écoutant la mer l'âme va qui s'exile
De sa morne pâleur sous la nue dans le fond
Au nocturne décor chant de charge inutile
Je manque de sanglots au souvenir profond

Bien pensant solitaire ainsi le plus vieux chêne
De part mon regard vague au plus loin du perdu
J'ai posé tout espoir d'y recouvrer la Cène
Et l'espace fleurant d'un passé révolu

Là où tout fut porté qu'à fixé la Nature
L'unique apaisement dans le temps s'est fondu
Mon Olympe nouveau savoureuse aventure
Parce qu'elle est sublime et me veux convaincu

Ne suis plus qu'un fiévreux que de vivre consume
Quand il se fait trop tard à l'ombre oubliez-moi
Tout s'attriste Ô Seigneur affectif à ma plume
Alea jacta est...ne crains plus le convoi.

Artal (avril 2015)


Les commentaires sont fermés.