Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/07/2015

mea - meaculpa

mea - meaculpa

L'action se perd au rêve et je songe mes frères
au foyer maternel où deux moitiés d'amour
réelle et nébuleuse ont su créer prospères
la fin d'un univers et tout son alentour.

Était-ce une illusion courir la jouissance
d'un précis onirique aux cadences des vœux
à l'allant se livrer, flatter la délivrance
et la démente aurore en mes jours nauséeux

Au front du souvenir où le quart se déplace
fait part le tabellion de picaille en scission
copieuse volupté je grandis le palace
l'attendu plein d'élans égayer l’ascension

J'ai donné à l'ardeur de ma piètre mémoire
les gerbes de l'honneur mea, meaculpas
et ce fut de ma faute et ce fut mon histoire
funeste rabat-jour l'affect ne se paie pas

G. Artal ( juillet 2015)

Les poèmes de Artal...

Les commentaires sont fermés.