Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/01/2016

ois au loin.

ois au loin.

Dans les ternes ténèbres d'un vieux paradis
au jardin contristé qu'on arrose de cendre
cet extrême éthéré que la nuit semble attendre
en un bruitage étrange écoute au loin ces cris

Les lilas défleuris achèvent leur voyage
tout s'effrange ici bas que tord le désarroi
je ne sais d'où se vient, la camarde est sans foi
forgeons-lui la fortune et le nez au passage

Il est là l'infini ce glacial nébuleux
ayant passé au temps ses amants solitaires
dans les flots accordés et parfois salutaires
glissants vers la fadeur après bien des adieux

Souvenirs défleuris, chantent les âmes tristes
où l'ombre est émouvante en l'univers du ciel
tout semblant reposer dans le fond essentiel
ois au loin ces accents en les chants des choristes

GH. Artal (décembre 2015)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

Les commentaires sont fermés.