Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2017

De Céreste à René Char

cereste,rené char,maquis,liberté,alpes,provence,poeme,poésie,artalDe Céreste à René Char

Passé d'un paysage où a traîné le sang
en celui de ce jour barbouillé qui s'écoule
du nébuleux instinct l'ineffable roucoule
sous une ombre discrète au souvenir du rang

Je remonte à jadis tout longeant la venelle
la pierre frémissante, un roc toujours debout
du pilier résistant pour Céreste un atout
le refuge sans mise en sa robe actuelle

Bien triste destinée, on la lui offre ici
l'étoile est sans fortune où silences des hères
ont figé leur haleine aux maquis en jachères
faits champs de liberté pour broutards du pays

Capitaine Alexandre, aède de Provence
hors la vision du lieu Hypnos en grand sommeil
rêvasse l'espérance attestée au soleil
d'un triomphe à ton los chanté en résidence.

GH.Artal (fév.2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

21/02/2017

Doublet d'haïku (6)

avec mon cheptel de mots
j'erre dans l'infini
sensible tel un berger

j'acclimate les vers
de facture perdurable
à l'allant poétique et pastoral

GH.Artal (fév. 2017)
Doublet d'haïku (6)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

 
 

17/02/2017

L'oiseau poète

L'oiseau poète   (satire)

Suis dehors, solitaire au connu des frimas
moi qui va et qui vient la démarche alarmante
Les hivers du grand nord de froideur triomphante
m'ont saisi sans relâche attachés à mes pas

Faut-il abandonner voler le haut abîme
de mon ailé ennui, faible et tant soulevé
figurant la douleur à ne pas être aimé
inconforte mes nuits berceau d'une victime

Les nourrir à foison je comble mes feuillets
et leur ventre affamé en citadine histoire
celle la plus geignarde à qui je ferai croire
que l'éclat d'environ m'offre ses camouflets

Le pierrot au chapeau couronné d'un nuage
qui au sein des rigueurs se veut maître en le chant
de celle aux yeux divins du cœur le pouls grisant
je suis l'oiseau poète, un moineau de bel âge.

GH.Artal (fev.2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

 

 

14/02/2017

Saint Valentin

Elle m'a tendu arrivant
une douce poignée de main
mais sachez qu’après l'an
fiancés à la Saint Valentin

Je lui ai dit que je l'aimais
et elle m'a cru
nous ne pouvions douter
l'alliance était conclue.

GH.Artal (Saint Valentin 2017)
fiancés à la Saint Valentin février 1971
Mariés en novembre 1971

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

13/02/2017

GH.Artal - Poésie

Je m'abandonne aux sensations inspirées des odyssées de l'âme.
GH.Artal

Les poèmes de Artal... sur Facebook

11/02/2017

Le fennec du désert

Le fennec du désert

Cet appel assidu l'entendez-vous mes frères
il n'est point un recours tout juste un cri d'amour
le renard de ces lieux en ses nuits coutumières
captive la femelle en attente à l'entour

Chanceuse observation dans l'aride désert
le cas n'est pas étrange à livrer l'existence
d'un finaud canidé à notre vue offert
errant les sables clairs et le divin silence

Le beau rêve présent dans ses révélations
en contemplant le fond d'une extase béate
de son rythme berceur en ses riants sillons
se griser de l'ampleur la bête est lauréate

L'air chaud a ses parfums et des sons enjôleurs
tout est humilité ne troublons pas leur ordre
nul besoin de gérer nous ne sommes qu'acteurs
à la dune d'exclure et régler le désordre

GH.Artal (fév. 2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

 

08/02/2017

Sonnet d'un mal fichu.

Sonnet d'un mal fichu.

M'indispose la toux, le gosier encombré
gisant dans le néant d'une usante indigence
qui s'acharne et depuis, le virus en présence
en un accroc fatal dans ma geôle a percé

Il est dans mon regard tenu à la contrainte
de féconder son vice en parasite errant
au désir clandestin coriace et pénétrant
me voir traîner ainsi ponctuer la complainte

Brumaille illimitée les maux font l'homme aigri
fixant le flou passer et le temps infini
celui qui dure au mal et qui fait tout se rompre

Je suis le mal fichu en cours d'inhalation
contenant la nuée dans sa lente ascension
l'expectance m'est lasse et se doit s'interrompre.

GH.Artal (fév.2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

02/02/2017

Rêveuse

Rêveuse

Il en est des souhaits aux images étranges
convoitises d'instants de ces rythmes câlins
des soleils inconnus, de ces fées de festins
qui nous peuplent l'esprit où s’exhibent les anges

C'est un présent de l'erg au silence drapé
pensive fortunée de tant et tant de choses
des fardeaux d'ambition appuis des portes closes
lumière de l'espoir quel doute s'est glissé

Je l'entends me souffler un air du paysage
un mode d'expression d'un fond de paradis
est-ce un chant de louange en extrait de jadis
où l'âme désespère et le cœur se veut sage

Mise à moi pour troubler faire action d’intérêt
se glissant dans mes Vers ses reflets de langage
je puise en sa raison offerte en apanage
à tant de rêverie ne tient plus le secret.

GH.Artal (février 2017)
Inspiré d'une œuvre du peintre Etienne-Dinet

 Les poèmes de Artal... sur Facebook