Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2018

Sagacité de l’esprit

Sagacité de l’esprit
j’ai l’âme qui fermente
elle met bas mille chimères
et moi, trois rimes éphémères.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, avril 2018)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

09:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2018

A l'heure du poète

Les mots sont au plus mal, j’ai mal m’en souvenir
ces mots plus qu’oubliés, noyés à force d’age.
J’ai vieilli.

A  l'heure du poète. Il vit à présent des matins de brume après avoir écoulé ses nuits de rêves. il en convient, c’est pour lui le sursis qui tombe, il est grand temps de produire ‘’son dernier gîte’’ avant de comparaître afin plaider sa vie.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (avril 2018)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

16/04/2018

Et cependant...

Et cependant...

L’animal en grognant me fit penser à vous
je saute cent années d’un retour en arrière
revivre un vieux récit au sursaut d’un à coup
qu’en ça il m’est donné, remuer la poussière

Moutiers-Sous-Argenton fait croire Longeverne
tout vert est le tableau en ces jours printaniers
s’éveille la nature où dame truie materne
devant ce doux spectacle ardemment je m’assieds

Et me mis convenir au blason qui vous sied
que baptisa Lisée, si bas au champ de foire
ce cochon porte un nom vous me trouverez quiet
quand le porter si haut il n’est pas accessoire

Le roman de Miraut que pare l’exutoire
dépoussiéré pour vous, démones des boitons
tout leurre vos dépits par devant l’auditoire
sans rien avoir gagné, soufflées aux aquilons

Gérard ‘Artal’ Hartalrich

Photo Chris

Moutiers-Sous-Argenton,Longeverne,truie,cochon,roman de Miraut,Gérard ‘Artal’ Hartalrich,Photo Chris

 

Pour mémoire, mes poèmes sont toujours protégés

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 


 

14/04/2018

Où l’homme se fait fleur

Où l’homme se fait fleur
 
Vagabonde pensée que je traîne complice
tout rimant mes aveux de l’éclipse contraint
réfraction de l’esprit sensible à l’édifice
je manque de raison par moment on le craint
 
La mort doit me frapper, on réplique à la lettre
du flanc de mon destin j’implore la pitié

12/04/2018

Suis-je condamné

Suis-je condamné à l’inspiration, en continu composer ? Il me faut, il est grand temps de m’adonner à la régénération de mes fièvres émotives.

avec mon cheptel de mots
j'erre dans l'infini
sensible tel un berger

j'acclimate les vers
de facture perdurable
à l'allant poétique et pastoral

Gérard 'Artal' Hartalrich
Haibun à découvrir bientôt dans un prochain recueil.

 

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

06/04/2018

La Nouvelle République

Le quotidien des Deux-Sèvres ‘La Nouvelle République’ ce jour du 06 avril 2018 m’a offert un bien bel article dans sa page 26.
Je remercie l’ensemble de la rédaction ainsi que son correspondant local en la personne de Monsieur Jean Sémion.

La Nouvelle Republique,Val en Vignes,Cersay,journal,Artal,Hartalrich

 Les poèmes de Artal... sur Facebook