Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2018

Au miroir de ma vie 2

Suite de ‘’ Au miroir de ma vie’’

Fini l'effroi du venin de l’aspic . Après des années à observer le reptile avec attention, il ne m’a jamais motivé pour le moindre quatrain. Je lui ai préféré la nature et les verts paysages à son repère. Je lui ai préféré des hectares de passion à sa langue de vipère

A la distance du rampant qui déchoit

je jouis aisément au débit de mes vers.
sensible à ce qui germe en rimes délectables
absent du temps sonné à l’heure des convers
j’aspire être poète aux règles mesurables.

Gérard ''Artal'' Hartalrich
Cersay - Val en Vignes - mai 2018

A suivre

 

 

 

 

21/05/2018

Promenade poétique

Suite de ‘’ Au miroir de ma vie’’

Promenade poétique

Sur l’herbe verte, là où broute le mouton
il me faut cheminer d’un petit pas occulte
au risque piétiner toute la création
et fouler posément tout ce qui en résulte

 

19/05/2018

Pantun N°20

 

poèmes artificiels
dans ce monde d’expression
le rôle des arts partiels
n’ouvre pas vocat
ion


GH. Artal (Cersay - mai 2018)

 

 

 

12/05/2018

Au miroir de ma vie.

Au miroir de ma vie.

la poésie gère l’organisation de mes loisirs.
De ce temps passé à l’appétence des rimes se dégage toujours un parfum de campagne. J’inhale une influence profonde...inspiratrice. Je prolonge ma détente en bornant mes motivations dans ce terroir champêtre devenu mien où je compose m’attardant à tout ce qui fait le détail. Ici, rien ne trompe mes espoirs, l’esprit musard j’accorde ma plume au chant du rossignol… mon seul ami.

Gérard ‘’Artal’’ Hartalrich

A suivre

 

 

 

04/05/2018

Vers d'Ouest

 Je suis heureux de vous annoncer que mon nouveau recueil ''Vers d'Ouest'' est maintenant publié et mis en vente sur Edilivre. Pour le commander, cliquez sur la photo ci-dessous.

Vers d'Ouest.jpg

 

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, mai 2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

03/05/2018

moi, émule psychosé

La poésie a-t-elle disparu du panache des Maîtres ?

moi, émule psychosé

Sagacité de l’esprit
j’ai l’âme qui fermente
elle met bas mille chimères
et moi, trois rimes éphémères.

C’est le temps des vers insolites
après de vains efforts
l’ouïe les singularise illicites
et moi, je crée l’inconfort

Apollon, Dieu de la poésie
courant dans une fuite définie
conquérir la couronne au sommet
et moi, émule psychosé
contemporain confondu
je tombe de mon art.
La plume décousue
n’est plus ce qu’elle était.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, mai 2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook