Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/07/2018

Le parc oriental de Maulévrier

Le parc oriental de Maulévrier

Un espace éminent en l’ère de la vie
l’équilibre du temps au symbole oriental
La Moine fait silence et coule à l’embellie
tout est consolateur en ce parc ancestral

Un tableau japonais lié à la nature
d’un promenoir Edo miroir du paradis
ici tout est kami, le soleil et l’eau pure
du cadre smaragdin à l’univers conquis

La pousse du bambou entre ciel et la terre
l'emblématique pin suprême persistant
prunus, saule et hêtre...végétaux du parterre
un lieu sacralisé, le temple s’y encrant

Fascinante attraction sous le fait d’un génie
Masutā en son art, digne d’admiration
un maître du parfait dans l’étendue régie
Alexandre Marcel merci de votre action

Gerard ‘’Artal’’ Hartalrich

Poème et photo protégés
Photo Chris

Le parc oriental de Maulévrier,Maulévrier,Japonais,Alexandre Marcel,GH.Artal,poèmes de Artal,Hartalrich,Cersay,Val en Vignes,

 

 

05/07/2018

‘’Au miroir de ma vie. 4’’

‘’Au miroir de ma vie 4’’

J’ai la vue sur ma branche, tant de feuilles sont tombées, il en reste si peu. Je n’éprouve aucun repentir où d’aucunes de la ramée ne sauraient entraver cet éveil énergisant sur ces rivages du temps me restant à parcourir. Rassemblant mes forces pour traverser de mon intervalle circulaire jusqu’au repos à l’éternité, mes aveux funèbres détachés de la sphère des impulsions viendront déflorer ces pages innocentes. Je discerne les apparences du réel afin de fixer l’abstraction.
Tout est déjà écrit.
GH.Artal (Cersay – Val en Vignes juillet 2018)

A suivre

 

02/07/2018

‘’ Au miroir de ma vie 3’’

 ‘’ Au miroir de ma vie 3’’

A l’assemblage d'un vers mesuré je confesserai le fond de ma pensée sans refréner mes élans. A chacun de se déployer librement, c'est ce que je m'oblige... au monde présent je suis inadapté. j'ai beau voyager, découvrir la beauté dans mes contemplations, je reste ce libertin nanti-social que certains diront de moi alors que la condition urbanisée a cessé d’attirer mon regard.
Je reste tout de même sensible au conditionnement poétique.
Bonnes vacances à la poésie, la non poésie et l'anti-poésie et à tous ceux qui s'y accordent.
Je vous dis à très bientôt.

GH.Artal (Cersay – Val en Vignes juillet 2018)