Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2013

A travers le dédale

A travers le dédale

A la vie j'ai chanté mes espoirs d'avenir
Fixant le temps sans fin du nuage qui passe
Les vingt ans d'un soleil aux fièvres du plaisir
En amont de priser les influx du parnasse

M'abreuvant de désirs aux sources du péché
Sans trouver le repos parcourant l'intervalle
J'ai traîné mon fardeau dessinant le passé
Y laissant une empreinte à travers le dédale

Je m'éloigne dans l'âge étourdi sans vigueur
C'est l'immense frisson au levant de l’abîme
L'inscience m'entrave ignorant la sombreur
Est pour demain l'obit à ma nuit est la cime

Je force l'horizon à hisser mes fanaux
Aux lueurs du futur accordé qui me reste
L'étendue en approche avivez les flambeaux
Celui du souvenir et ceux du jour funeste

Artal (février 2013)


 Les poèmes de Artal...

02/02/2013

L'homme de Réveilla

L'homme de Réveilla

Se trace la douleur sur les marbres couchés
Veineux qui vont soumis aux froideurs hivernales
La blafarde tristesse en ces champs réservés
Quantifiés aux carrés des stèles nominales

Les rênes de l’affect régentent la passion
Du vieil homme insensible à l’excès d'une ondée
Les joues entre ses mains il traîne à l'abandon
Que préside le temps sur l'humide pensée

Rien n'éteint l'étincelle et pas même le grain
Ces flots sans discrétion venus noyer la terre
Le veuf et la poussière aux élans du chagrin
L'amant de Réveilla bien seul au cimetière

Copieuses attentions affluent vers le décor
Un dépôt d'émotions en précieuse conduite
Au cliché accolé qu'embellit le sénior
Je pénètre son rêve alangui dans sa fuite

Artal (Martigues - février 2013)


 Les poèmes de Artal...

27/01/2013

L'aboutissement

L'aboutissement

Qu’on me lie par amour aux rimes d’un poète
Croisé dans les recueils attenants à mes nuits
Sur leurs bases de bois qui s’offraient à ma quête
Ne suis plus qu’un écho aux vergers de ces fruits

Et de ma main crispée serrant ce bout de plume
Je traîne vers l’obscur un tourment viscéral
Pour n’être plus qu’un songe éthéré de la brume
Mon orgueil m’abandonne immolant son égal

Le sort en est jeté suis l’élu du destin
Je le suis à la trace au gré du tout puissantaboutissement,amour,recueil,poète
Au sillage épineux s'abrège le chemin
La chute d'espérance et le vague absorbant

Et du chêne affaibli il sera débité
En un asile étroit, un écrin à poussière
L’esprit sous l’éboulis je veille dépité
La raison de gémir et mon heure dernière

Artal (Istres - janvier 2013)


 Les poèmes de Artal...

30/12/2012

La lutte des baigneuses

poème,dinet,baigneuses,bou-saada,bousaadaLa lutte des baigneuses

A l’oued de leurs jeux sous un soleil ardant
Exultent épanouies telles flammes dansantes
Deux vierges éveillées fruits du désert grisant
Me voilà médusé devant nos pétulantes

J’apprécie l’attraction des scènes du brasier
Sur l’onde qui s'effrange en l’infini espace
Nos fleurs à l'effusion couplage singulier
Allègre joie d'enfants de condition vivace

Je souffle l’aperçu tout fixant le tableau
Du romantique élu qui envoûta mon âme
D'un dénué divin aux éclats du faisceau
Deux germes de beauté folâtrant sur la trame

Je les frôle des yeux ferveur du maître amour
Bravant ma vue d'humain où je traîne et persiste
Baigneuses du bonheur au céleste alentour
L'oued Bou-Saâda l'ai connu il existe

Artal ( Istres, décembre 2012)

D'après un tableau, "La lutte des baigneuses" de Etienne Dinet
1909


 Les poèmes de Artal...

26/12/2012

Au vingt sept de ce mois

Au vingt sept de ce mois

C’était un jour fertile en ce lieu de haut rang
Une source de vie t’a offert l’existence
Et depuis tu fleuris pour l’honneur de ton sang
Sous un quartier de lune et l’étoile en présence.

Au vingt sept de ce mois, décembre merveilleux
Dans son jardin Allah la fleur il l’enjolive
Tout feuilletant tes yeux , enflammés, ambitieux
Je découvre un asile en puissance affective

Absolue perfection, tu es l’ombre de Dieu
Au murmure attaché débordant d’espérance
Mystique musulmane à confesse un aveu
Je glorifie songeur le jour de ta naissance

Aux faveurs des années, tout de sucre et de miel
Tu deviens gourmandise ou la course est ouverte
En ta joie et fraîcheur, douce beauté du ciel
Un cœur s’abreuvera, bientôt la découverte.

Heureux anniversaire et tous mes vœux de bonheur Fatima

Artal


 Les poèmes de Artal...

17:54 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fatima

25/12/2012

Au pied du minaret

Au pied du minaret

J’ai l’âme détournée vers l’horizon lointain
D’un vague paysage images de mes traces
D'où j'ai fui ta colère ô soleil africain
Suis-je enfant à l'index aux sublimes espaces

Persistante passion de mon exil lassé
Encré dans l'affliction j'ai le cœur volubile
Il délie son refrain d'un amour condamné
Au terroir du berceau et d'un rêve fébrile

Le semoum souffle en moi les esprits de ses feux
C'est par lui que je vis la disgrâce funèbre
De mes puissants efforts invisibles à vos yeux
Se dérobe du champ mon pays si célèbre

Traversée du désert je pèse le regret
En lugubres versets à ma charge soumise
Tout fixant l'Algérie au pied du minaret
Je lui offre mes vers et ma brave franchise

Artal (Istres, décembre 2012)

 


 Les poèmes de Artal...

16:45 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minaret, algérie

09/12/2012

Raoucha

raoucha,dinet,pensée,sentiment,duneRaoucha

Semé dans ma pensée un grain de sentiment
Qui fleurit par instant sous les traits d’une fille
Jeune arabe émergée d’un art intelligent
Une œuvre de Dinet ou gènes de famille

J’embrasserai son âme aux senteurs du désert
Si il m’était permis poser ma bouche en elle
Ce trésor fabuleux de vernis est couvert
L’ivresse de l’esprit je la veux éternelle

Fleur de ma poésie profusion de bienfaits
Compagne de mes nuits à la rime adoucie
Tu revêts ton habit sur mes rêves défaits
Quand la dune isolée se meut de jalousie

Le maillon du symbole exhale la vertu
Une ombre de la vie initiée au mystère
Par ce chemin qui va se cache l'inconnu
Un éclat de l'orient légende de lumière

Artal (Istres, décembre 2012)

Tableau, une oeuvre de Etienne Dinet


 Les poèmes de Artal...

01/12/2012

Reconnaissance à la femme

Titre et thème suggérés par Leila Merrad...infiniment obligé je ne pouvais échapper.

Reconnaissance à la femme

Je contemple la vie de celle qui la donne
Dans le ravissement état de perfection
Fixant au souvenir l'amour quand il rayonne
Le vertige des vœux sous la délectation

Et parfois suspendu à son troublant sourire
Le regard mélodieux j’observe réservé
La forme maternelle en sa part me séduire
Elle est Grâce féconde emplie de volupté

Cœur de mère endurant espoir de la famille
Miroir de tes enfants tu reflètes l’ardeur
Le courage muet un exemple à ta fille
Tu gravis les hauts lieux et je reste songeur

La vie est un nectar ô femme reconnue
Par celui qui te suit jusqu’à l’admiration
Ta beauté melliflue en la vaste étendue
Il butine ton âme offerte à sa passion

Artal (Istres, novembre 2012)

 

 Les poèmes de Artal...

09:56 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reconnaissance, femme, artal

25/11/2012

Prière à la paix

Prière à la paix

Il est nuit sans étoile où traînent réflexions
La lune désolée qui veille dans la brume
De sa rotondité toutes les dissensions
Émanant de la terre au fil de l’amertume

Du front des apeurés la mort découle à flot
Des enfants dont le sang qui jaillit de l’arène
Ultime geignement dans ce monde en défaut
Nous crachant sa douleur l’outrage de la scène

Dans ma langue aux guerriers je demande faveur
Un traité exemplaire ivre de paix nouvelle
Mutation de l’histoire illustre la splendeur
Des biais du péril à l’entente si belle

Tous ces brûlants pays que la folie soutient
Devront taire l’orgueil étouffer l’incendie
Requête pour l’espoir trouvère il m’appartient
Demander à l’écho composer à la vie

Artal (Istres, novembre 2012)


 Les poèmes de Artal...

09:14 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prière, paix

04/11/2012

Musulmane

dinet_saba.jpgMusulmane

Ton voile m’éblouit mahométane loi
Mes yeux sur le coran caressent ton ethnie
Tout composant la fièvre à ma cause en ta foi
Musulmane exaltante agrément de ma vie

Tu m’as offert ton cœur et la clef du royaume
Un message d’amour une fleur du jardin
Où passe le ruisseau qui coule tel un baume
Parfumant ton hidjab et mon bonheur sans fin

Éclairés par la lune à l’assaut d’une nuit
Nos rêves rassemblés où tentation demeure
Sur la terre ancestrale est Allah qui régit
Notre union convertie en passion supérieure

Je te voulais maîtresse et la reine du monde
Le reflet de mes jours ton minois si parfait
En confident nanti je crierai à la ronde
Que le poète obscur c'est toi qu'il admirait

Je quémande au silence un souffle de ta voix
Retenu en mémoire au flanc d'un bel espace
Ton accent qui me porte à la rime de choix
D'un règne oriental que je suis à la trace

Tu devances mon ombre illuminant ma route
Mais refusons la voie qui n’a pas d’horizon
Nous deux c’est illicite il n’y a aucun doute
Asstaghfar Allah oui je demande pardon

Artal ( Istres – novembre 2012 )

un tableau de Etienne Dinet.


  Les poèmes de Artal...

17:04 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musulmane

26/10/2012

Murmures d’outre-tombe

Murmures d’outre-tombe

Sur le fil de mon âge hôte à présent antique
Je piétine la terre au temps qui m’affaiblit
Le corps à la dérive et l’âme séraphique
Il repose l'espoir là où tout se finit

Si les mots dans la plaie souffrent ma frénésie
Ils sont à mon chevet au sursis d'un pouvoir
Du maître de mes vœux en celui de la vie
Tout-Puissant séducteur d’un esprit au devoir

Ma soif démesurée de tout ce qui m’envoûte
Je charme l’outre-tombe afin ouïr les voix
Qui inspirent la muse égarée sous la voûte
D’un monde ainsi peuplé où je puise à mes choix

Des messages d’amour sur leurs lèvres funèbres
Je les porte au vélin sans cesse en continu
Murmures de trépas exhumés des ténèbres
Je me veux serviteur votre esclave assidu

Le regard détaché vers l’univers sublime
Je veille mes lueurs qui avancent sans bruit
Berçant la voie lactée et tout ce qui l’anime
Me prépare au mystère où va échoir le fruit

A l’approche du soir suivant mon agonie
Vous tendrez une oreille aux appels silencieux
Du couché solitaire en sa tombe garnie
De chastes sentiments à bruisser dans les cieux

Artal (Istres - octobre 2012)

 

  Les poèmes de Artal...

17:53 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : murmure, outre-tombe

13/10/2012

L'exode

L’exode


Il fait bien long depuis l’affliction du départ
En larmes les regards le cœur gros de la mère
Tout le monde est au pont au plus haut du rempart
Le museau de la coque est venu fonder l’ère

Ce fut un nouveau cycle à l’allant de leurs âges
Les derniers mots au vent il souffletait fort bien
Je revois notamment mille autres personnages
Bruissants à la douleur l’oraison du chrétien

Guirlande au désespoir dénuée de ressource
Apeurée au hasard flottant vers son destin
Abandonnant le sol et l’onde de la source
En ce jour finissant brisée sur son chemin

Ma voix retentira sur le fronton des chœurs
Des sages aux regrets bien tristes dans leur âme
Affranchis par la mort en avant des horreurs
Eux qui nous ont fait naître afin vivre le drame

Mon amertume errante égale au souvenir
Embrassant la cité si blanche et consternée
Le mal de mon exode où puis-je l’assouvir
Sinon chanter l’amour aux fleurs de la contrée

Artal (Istres – octobre 2012)

  Les poèmes de Artal...

14:49 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exode, dépard, larmes, regards

30/09/2012

L'égérie et moi

L'égérie et moi

Entre nous l’amitié sur la belle passion
Saura prendre existence en voie de l’art sensibleégérie,passion,
La raison en éveil imbue de perfection
Elle ne peut consentir tout ce qui est nuisible

Enchaînons à présent le temps hors tentation
Aime moi sans l’humeur d’une amante fongible
Tu restes mon amie nos cœurs en convention
Afin jouir alliés d’un sentiment paisible

J’ai un amour constant un autre dévoué
Par eux je vis l’ivresse unis au sacrifice
L’un m’offre sa lumière et l’autre volupté
La plume très fidèle et dame à l’édifice

Ô muse romantique enfouie dans mes élans
Illustre mes loisirs de ta fraîche présence
Les excès de folies mes vers et mes romans
Ton empreinte au respect ta pudique innocence

Ici le bon vieux temps sous la mousse en écrin
Enlace mon usure et toutes ses nuances
Je tombe mes orgueils la gloire et mon hautain
Ce qui rongeait mes nuits le but des performances

Muse amie je fléchis à l'action tentatrice
Je peine à séparer mes heures de tes yeux
Mes jours de ton accent la vie persécutrice
Initiateurs de rimes à chanter sous les cieux

Artal (Istres sept 2012)
 

11:04 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : égérie, passion

23/09/2012

Fleur d’Algérie

Fleur d’Algérie

Toi qu’Allah a offert à ma plume mouvante
Afin la divertir d’un sommeil tourmenté
Fille de la beauté sous l’hijeb pétillante
Tu lui portais conseils et ton fluide musqué

Au fond de mon esprit le souvenir est riche
Tes charmes toi si belle en rameau éternel
Qu’au soir tu m’élevais ton trésor ton fétiche
Je soupire en rêvant à l’amour solennel

Je tente d’apaiser le songeur dans ses rimes
Toi qui reste son guide où sève et son nectar
Figés dans la douceur de vos soirées intimes
Que j’évoque souvent incarnant l’avatar

Dans le froid de mes nuits ton image s’absente
Jolie fleur d’Algérie t’aimer n’est pas permis
Mais dans mon cœur meurtri tu resteras présente
Souhait de mon désert tu me connais soumis

Artal (Istres, sept 2012)


 Les poèmes de Artal...

15:21 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fleur, algérie

22/09/2012

Les dessous de l’antan

A la visite d’une exposition passionnante alors qu’il s’agissait entre autre de dessous féminins d’un temps accompli mais combien romantique, me vint l’inspiration.

Les dessous de l’antan

Les dessous tapageurs de grands cœurs généreux
Tendus sur un filin en lignée presqu’ humaine
Spectacle du cancan le décor harmonieux
La survie de l’antan qui pendouille à la chaîne

Et j’observe pensif le blanchâtre tissu
Qu’une dame a passé ajustant son corsage
Derrière un paravent je poursuis convaincu
Découvrir l’ingénue bien tenant l’avantage

Je la vois qui marmonne et s’anime et qui joue
Le jupon froufroutant en révolte amusante
Délectable attraction tel l’oiseau fais la roue
Tant dans ce drap charnel je la trouve avenante

Diabolique miroir si puissant si cruel
Me tenter percevoir la grâce si lointaine
Que culotte funèbre aux regards fait appel
Proie tout fermant les yeux me replie du domaine

Artal ( Istres – sept 2012)dessous,antan,Artal

 

 

 

 

 

 

 

 Les poèmes de Artal...

 

08:35 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dessous, antan, artal

15/09/2012

La fée de mon castel

La fée de mon castel

Je l’ai tant invoqué le brûlant artifice
Ce transcendant délice en mes appels fiévreux
Qu’il apparut un jour suivant le saint office
Par un hasard spectral d’un signe religieux

Toute mon énergie vers la vision dernière
Qu’au nombre des influx harcelant l’éternel
En cruelle agonie d’une ultime prière
Il l’a fit bien en fait la fée de mon castel

A moi son souverain elle inspire le trouble
Je me mets à fléchir mal fixé sur ma croix
L’œuvre se veut ancrée mais parfois se dédouble
Je suis son ange ailé une ombre de ses choix

Qu’on me laisse prier tout errant dans le vide
Le regard passionné dans l’univers du lien
Au parcours de ma vie captivante et splendide
Couronnant l’espérance attendre ne fut rien

Mumiah mon ami sur ma voie tu l’as mise
On dit qu’elle est sa fille extase du soleil
Qui fait mon temps béni source de convoitise
L’harmonie de l’esprit d’un trouvère en éveil

Artal (Istres, sept 2012)

 


 Les poèmes de Artal...

18:58 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fée, castel, mumiah

08/09/2012

Le chant de l’oréade

Le chant de l’oréade

Goûtons au chant des près des herbes pas si folles
La pivoine corail dans ce vert où flâner
Un bouquet de  nature aux frileuses corolles
S’étendre là tous deux afin de versifier

Petits papillons fous, voletez  nos ballades
Des rimes dans le champ pollen à butiner
La fille du soleil parmi les oréades
En ce jour de passion à vous vient les chanter

Il est un doux pasteur dont le vers s’accompagne
D’une enfant de l’Ouest au timbre de sa voix
La harpe sur le cœur à travers la campagne
Bardée jusqu’à faillir de bonheur dans le choix

Nous tenons dans nos mains la feuille frémissante
L’admirons refléter ses éclats du plaisir
Au soir les plumes ploient sous la lune attrayante
Plus de vert pour flâner la nuit va tout enfouir

Le mistral est muet son souffle impénétrable
Se meurt en frondaison où l’oiseau va siffler
Son poème harmonieux voir le plus délectable
Celui qui m’est offert pour ne pas l’oublier
 
Artal  (Istres, septembre 2012)

 Les poèmes de Artal...

09:59 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oréade, pivoine

02/09/2012

Sublime sensation

Sublime sensation

 

En fièvre dans mon antre au lever d’une aurore
M’épongeant du désir il m’aura pris durant
Par un vent de l’Ouest qui soufflait sur la flore
D’ humer ton doux parfum ce cruel excitant

Tout tachant d’apaiser cette attache au martyre
J’ai vu reflet fantasque au premier rai du jour
Tes accords en graphie que jouait l'oiseau-lyre

A mon esprit brûlant s'embrasant à l'amour

 

Toi qui suis ma foulée vers la voûte finale
Dévoile au dernier jour l'ineffable alchimie
Le regard d'une flamme vers la plume spectrale
Compagne du forfait en amante chérie

Il règne sur nos corps le suc de l'enthousiasme
Quelques perles d'extase où se lie la passion
Des frissons en échos qu'amplifie le fantasme
Je nous sens attachés sublime sensation

Artal ( Istres, août 2012 )

 

 

Par un jet d'encre ailée

Par un jet d'encre ailée

En ma mémoire j’ai ce songe à satisfaire
Et c’est chose facile exécuter tes vœux
Des vers à volonté que je devrais parfaire
A bien les ciseler qu’ils soient majestueux

M'inspirer de ce jour que voile le mystère
Celui qui nous protège au frisson généreux
Du côté de l'aspect sensible à la lumière
Dans son activité pour séduire tes yeux

Ton règne recueilli en reine tutélaire
Des œuvres apprêtées les témoins de nos jeux
Mon temps fuit l'agrément et bientôt solitaire
La plume dissociée du nectar généreux

Au cœur d'une caresse à l'instant qui s'avère
Me perd dans le billet d'un Astre matineux
Tout forgeant à l'effet l'étoile lucifère
Par un jet d'encre ailée que tout soit lumineux

Artal ( septembre 2012)

 

 Les poèmes de Artal..

08:59 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : encre, songe, astre

Son parfum

Son parfum

A deux lunes de là l’égérie somptueuse
Qui compose avec art ravissement prochain
Veillera enflammée et la tête rêveuse
La venue du désir sous le joug de l’entrain

Elle est coulée de miel qui nourrit mon audace
Du lever d'avant-jour au coucher du rompu
Mon soleil fleure bon son parfum si vivace
Il fait briller mes yeux et tout leur contenu

Je, silence des mots ceux coquets ils se fondent
En mon esprit prisé occultes prétentions
Elle, attrait cristallin aux rimes qui abondent
Le souhait de pourvoir soigner les intentions

Si privé du plaisir des contacts agréables
Je créerai la vision suscitant son reflet
Le regard religieux les fluides innommables
Celle qui m'inspire je la couche au feuillet

Artal (29 août 2012)

 

 Les poèmes de Artal..

08:56 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parfum, silence