Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2018

Au miroir de ma vie 2

Suite de ‘’ Au miroir de ma vie’’

Fini l'effroi du venin de l’aspic . Après des années à observer le reptile avec attention, il ne m’a jamais motivé pour le moindre quatrain. Je lui ai préféré la nature et les verts paysages à son repère. Je lui ai préféré des hectares de passion à sa langue de vipère

A la distance du rampant qui déchoit

je jouis aisément au débit de mes vers.
sensible à ce qui germe en rimes délectables
absent du temps sonné à l’heure des convers
j’aspire être poète aux règles mesurables.

Gérard ''Artal'' Hartalrich
Cersay - Val en Vignes - mai 2018

A suivre

 

 

 

 

21/05/2018

Promenade poétique

Suite de ‘’ Au miroir de ma vie’’

Promenade poétique

Sur l’herbe verte, là où broute le mouton
il me faut cheminer d’un petit pas occulte
au risque piétiner toute la création
et fouler posément tout ce qui en résulte

 

19/05/2018

Pantun N°20

 

poèmes artificiels
dans ce monde d’expression
le rôle des arts partiels
n’ouvre pas vocat
ion


GH. Artal (Cersay - mai 2018)

 

 

 

12/05/2018

Au miroir de ma vie.

Au miroir de ma vie.

la poésie gère l’organisation de mes loisirs.
De ce temps passé à l’appétence des rimes se dégage toujours un parfum de campagne. J’inhale une influence profonde...inspiratrice. Je prolonge ma détente en bornant mes motivations dans ce terroir champêtre devenu mien où je compose m’attardant à tout ce qui fait le détail. Ici, rien ne trompe mes espoirs, l’esprit musard j’accorde ma plume au chant du rossignol… mon seul ami.

Gérard ‘’Artal’’ Hartalrich

A suivre

 

 

 

04/05/2018

Vers d'Ouest

 Je suis heureux de vous annoncer que mon nouveau recueil ''Vers d'Ouest'' est maintenant publié et mis en vente sur Edilivre. Pour le commander, cliquez sur la photo ci-dessous.

Vers d'Ouest.jpg

 

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, mai 2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

03/05/2018

moi, émule psychosé

La poésie a-t-elle disparu du panache des Maîtres ?

moi, émule psychosé

Sagacité de l’esprit
j’ai l’âme qui fermente
elle met bas mille chimères
et moi, trois rimes éphémères.

C’est le temps des vers insolites
après de vains efforts
l’ouïe les singularise illicites
et moi, je crée l’inconfort

Apollon, Dieu de la poésie
courant dans une fuite définie
conquérir la couronne au sommet
et moi, émule psychosé
contemporain confondu
je tombe de mon art.
La plume décousue
n’est plus ce qu’elle était.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, mai 2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

29/04/2018

Sagacité de l’esprit

Sagacité de l’esprit
j’ai l’âme qui fermente
elle met bas mille chimères
et moi, trois rimes éphémères.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (Cersay, avril 2018)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

09:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2018

A l'heure du poète

Les mots sont au plus mal, j’ai mal m’en souvenir
ces mots plus qu’oubliés, noyés à force d’age.
J’ai vieilli.

A  l'heure du poète. Il vit à présent des matins de brume après avoir écoulé ses nuits de rêves. il en convient, c’est pour lui le sursis qui tombe, il est grand temps de produire ‘’son dernier gîte’’ avant de comparaître afin plaider sa vie.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (avril 2018)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

16/04/2018

Et cependant...

Et cependant...

L’animal en grognant me fit penser à vous
je saute cent années d’un retour en arrière
revivre un vieux récit au sursaut d’un à coup
qu’en ça il m’est donné, remuer la poussière

Moutiers-Sous-Argenton fait croire Longeverne
tout vert est le tableau en ces jours printaniers
s’éveille la nature où dame truie materne
devant ce doux spectacle ardemment je m’assieds

Et me mis convenir au blason qui vous sied
que baptisa Lisée, si bas au champ de foire
ce cochon porte un nom vous me trouverez quiet
quand le porter si haut il n’est pas accessoire

Le roman de Miraut que pare l’exutoire
dépoussiéré pour vous, démones des boitons
tout leurre vos dépits par devant l’auditoire
sans rien avoir gagné, soufflées aux aquilons

Gérard ‘Artal’ Hartalrich

Photo Chris

Moutiers-Sous-Argenton,Longeverne,truie,cochon,roman de Miraut,Gérard ‘Artal’ Hartalrich,Photo Chris

 

Pour mémoire, mes poèmes sont toujours protégés

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 


 

14/04/2018

Où l’homme se fait fleur

Où l’homme se fait fleur
 
Vagabonde pensée que je traîne complice
tout rimant mes aveux de l’éclipse contraint
réfraction de l’esprit sensible à l’édifice
je manque de raison par moment on le craint
 
La mort doit me frapper, on réplique à la lettre
du flanc de mon destin j’implore la pitié

12/04/2018

Suis-je condamné

Suis-je condamné à l’inspiration, en continu composer ? Il me faut, il est grand temps de m’adonner à la régénération de mes fièvres émotives.

avec mon cheptel de mots
j'erre dans l'infini
sensible tel un berger

j'acclimate les vers
de facture perdurable
à l'allant poétique et pastoral

Gérard 'Artal' Hartalrich
Haibun à découvrir bientôt dans un prochain recueil.

 

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

06/04/2018

La Nouvelle République

Le quotidien des Deux-Sèvres ‘La Nouvelle République’ ce jour du 06 avril 2018 m’a offert un bien bel article dans sa page 26.
Je remercie l’ensemble de la rédaction ainsi que son correspondant local en la personne de Monsieur Jean Sémion.

La Nouvelle Republique,Val en Vignes,Cersay,journal,Artal,Hartalrich

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

31/03/2018

Les chants sinistres

Les chants sinistres d’un peuple
la mort dans un feu grossier
couvre la Palestine
elle tombe aux cris de Liberté

GH.Artal  (mars 2018)

29/03/2018

Mourir en héros, la grandeur du Devoir

Mourir en héros, la grandeur du Devoir
Je me trouve à songer tout retraçant cet acte
peut-on gérer le sort dans une instance vaine ?

GH.Artal (mars 208))

 

28/03/2018

La cloche - Saint-Hilaire de Cersay

La cloche - Saint-Hilaire de Cersay
 
On la souffre parfois d’une nuit sans sommeil
la cloche du village avec suite sans trêve
de l’heure à sa demie et celle du réveil
le visage hérissé fait l’homme qui se lève
 
Tout réservant mon âme à l’intendant du lieu
va que fondent les sons l’angélus se parsème
 
Tiré d'un poème à découvrir prochainement dans un recueil à paraître.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (mars 2018)

 

23/03/2018

Vers d'Ouest - Cersay - Val en Vignes - Nouvelle Aquitaine

Bonjour...Accepté par l’éditeur, mon prochain recueil '' VERS d'OUEST" pour bientôt en lecture.

Vers d'Ouest - Cersay, Val en Vignes,Nouvelle Aquitaine

 

 

19/03/2018

Buccines de la mort

Gardons en nos mémoires l'épouvantement de l'enfer.
Ce 19 mars, jour de commémoration

Buccines de la mort

Ami si tu entends le glas des mauvais jours
Sonner dans la brumaille et si ta vue se couvre
De nos aînés qui pleurent sous le vol des vautours
Au dessus de leur chair à déchoir sous un rouvre

Ami fais leur silence ils fixent les étoiles
Fouillant dans la brillance un mouvement du fruit
De l’amour d’un enfant trépas pour du gas-oil
Dans les sables rougis du sang de leurs petits

L’espace aux solitudes des opaques tombeaux
Qu’ici gît un prénom, un corps qui porte nom
Ils avaient un visage et c’étaient les plus beaux
Reposent ces vertus, les cendres du brandon.

Là, au champ de la paix leurs âmes confondues
Ces fleurs de notre histoire voyageurs du passé
Toutes races de cause, si jeunes dépourvus
Ô claveaux d’effusions, les avez-vous priées ?

Soyez hommes d’accords, des enfants de la terre
Qu’importe la couleur le sang est bien égal
Ami si tu entends ces buccines de guerre
De leurs faisceaux d’aubert, dénies finir au bal.

Gérard 'Artal' Hartalrich
(Cersay . Val-en-Vignes)

Cersay monument.JPG

Pour mémoire, mes poèmes sont toujours protégés

 

17/03/2018

En neuvaine dernière

En neuvaine dernière
 
Il se fait protecteur ce milieu qui m’enchante
en cet instant, champ nu vague comme un néant
d’un abîme herbifère en prairie accueillante
ailée fascination loin d’un nul abrasant
 
Convoitise du lieu je vis la récurrence
les printemps s’attellent au regard de l’acteur

Gérard ‘Artal’ Hartalrich

13/03/2018

Saison printanière

Saison printanière
 
Fin d’hiver et de froid, les neiges de ce mois
la campagne blanchie sous les pâles feuillages
s’exhibent au levant les oiseaux hors du bois
et les esprits sanguins de ne plus être sages
 
Tout de jaune vêtue ravie prendre bon temps
au jardin qui s’éveille avec ses attirances
 
A découvrir prochainement dans un recueil à paraître.
Gérard ''Artal'' Hartalrich.

08/03/2018

Aparté tumulaire

Aparté tumulaire
 
Sanctuaire dédié à mes verves sacrées
dont tu prises l’étreinte, apaise mon répit
gisant en ce tombeau mes extases cloîtrées
ne suis plus que fumée, astrale et sans esprit
 
si lourd de mes tourments le décor contristant
il n’est plus de parfum celui de mon aimée
celle qui m’interpelle au chagrin larmoyant
blême comme un linceul à raison destinée
 
je le vois d’ici bas tout ce qui te revêt
fruit d’une inspiration tu m’as confié sans trêve
ton cœur à l’agonie ce jour au grand regret
endiguer ta détresse et de signer le rêve
 
sois du rayon de vie je serais ton absent
célébrons nos années portées à l’échéance
sur ce curieux chemin qui mène au firmament
mon âme émerveillée quoique peu en avance