Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/11/2017

Métempsycose

Métempsycose

Me voir quitter la vie, la mort va m'essuyer
m'unir à la Beauté du milieu liturgique
tout pourvu d'attirance à ne rien récuser
m'ajourner de l'allant il se fait que j'abdique

Transmigration de l'âme où l'esprit est étrange
je vague à soumission tout tressaillant d'émoi
luminaires du ciel vous qui guidez ma foi
vers les secrets divins me cortège l'archange

Les lueurs inconnues toujours au rendez-vous
à l'école des dieux aux mystiques symbioses
quand de ce lieu sacré l'éther hors les verrous
traverse la ténèbre et ses portes non closes

C'est l'atma qui s'élève à sa reconversion
la transverbération des reflets du mystère
tout l'actif disparaît en la haute exosphère
à mon règne antérieur, la purification

Où l'amour s'accomplit est la vie perdurable
portée en temps et lieu largesse de haut don
grâce rendue à Dieu, de lui fort agréable
fut ma digne âme ainsi, remise en communion

Gérard ''Artal'' Hartalrich

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 

 

 

 

19/05/2017

La retraite

La retraite
 
Le silence repose où le cloître m'enclôt
l'âme en action de grâce éjacule une messe
du ciel coule l'envoi qu'assiste un angelot
en probe protecteur fort pourvu de sagesse.
 
De me dire tout bas que tout homme est égal
du droit en dotation l'obsolète mesure
et finir de douter du pensionné frugal
de misère intérieure il souffre la blessure
 
Suaves sensations j'agrée l'isolement
reclus contemplatif des chimères abstruses
les clichés débordants je fouis aisément
la ronde d'alentour aux emprises confuses
 
La raison se démène à poursuivre sans fin
après mille projets le leurre irrésistible
l’irréel jeu d'esprit au parcours du divin
selon l'obscurité d'un semblant réversible
 
J'ai changé de séjour à profit percevoir
le doute n'y est plus j'ai nouvelle apparence
état d'exaltation sous l'écorce l'espoir
la retraite m'astreint à gérer l'influence.
 
GH.Artal (mai 2017)
Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 
 
 

 

13/02/2017

GH.Artal - Poésie

Je m'abandonne aux sensations inspirées des odyssées de l'âme.
GH.Artal

Les poèmes de Artal... sur Facebook

12/09/2009

Les âmes lesbiennes

 Les âmes lesbiennes

Si mon âme lesbienne invisiblement chair
Dans les limbes amères de ses sœurs a fleuré
Les fragrances défuntes aux senteurs de leur air
En discrètes entrevues s’affirme le péché

Et mon âme meurtrie dans le vague s’enfuie
En sa course au désir des chaleurs de la proie
La débauche est en voie bien pleine d’énergie
De ses charmes rosis où s'exprime la joie

Couche de coton blanc aux fugues de l’esprit
Je rêve fleur funèbre où règne le mystère
La divine pâleur qu’une tombe décrit
Ô âme dans ce pré, le chant te régénère

L’avènement du temps la langueur fait envie
Se lie l’éternité par Vénus en son mont
Le pacte est féminin que la cendre est jolie
Les âmes se marient donc lesbiennes elles sont.

Artal (septembre 2009)

 Les poèmes de Artal..

08/08/2008

Vallis Bona

3af13300eb86fc4d59f1afd92bd1a154.jpg

Vallis Bona


Un corps de rocs passés, l'âme toujours présente
Où le signe est prospère le cloîtrier absent
L'empreinte de Jonas, son ombre est ma tourmente
Et ses traces tangibles en haut lieu monument

Maître je voudrais voir, l'emblème de l'aurore
Ce monde de soleil dans l'œuvre prodigieuse
La pieuse confrérie merveilleuse en accord
Qui fut d'ici conduite en voûte dévotieuse

Ô fils de Saint Bruno aux coutumes de Guigues
La maison entravée Valbonne à prémunir
Que nos voix de prières défrichent les garrigues
Un terme à ses tourments par l'or ou le désir.

Venu me recueillir sur vos anciens tombeaux
Embrassant la nature de ses herbes fleuries
La sagesse du temps qui borde les berceaux
Ample miséricorde au champ des litanies

Vos fièvres pour l'amour du plus puissant des Êtres
Ont bâti la demeure des sincères passions
Reste à nous de vernir les châssis des fenêtres
Que la Chartreuse est belle, parons-la de nos dons.

Artal (La chartreuse de Valbonne, Août 2008)

 Les poèmes de Artal..

29/06/2008

La fleur des glaciers

La fleur des glaciers


Sur son bord bien assis j'observe le ruisseau
Et médite mon âme en exaltation
Où tu trembles de froid je frictionne ta peau
Puis baise ton sourire et ta chair en frisson

T'étreindre du regard, te chanter ma passion
Au recueil en prière je stimule l'Amphion
Qu'une douce musique se faufile à la cluse
Et tu bois cette eau fraîche et l'amour qui l'infuse

Le soleil nous fait place pour écrire ce rêve
Voir cette fleur nivéale, sa robe immaculée
Une muse à pétales qui est naît d'une sève
Le fruit de la beauté sous la cime élevée

Artal (Bagnols sur Cèze, Juin 2008)

 Les poèmes de Artal..