Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2016

Par peur de malencontre

 

Par peur de malencontre

A l'orée du néant où le monde s'arrête
un œil sur mon tréfonds de l'autre à son insu
précédant la raison et céleste vertu
de ma voûte d'azur assouvi je m'apprête

Errant le pas lambin au train du corbillard
l'ancien accoutumé baisote la poussière
me démarquant du front de l'ombre cavalière
mais sans l’appréhender j'y porte du retard

C'est au fumet des fleurs piquées à la couronne
que fond le souvenir à l'issue du destin
alors qu'ivre de vie moi me sachant festin
où silence se dit je veux qu'on m'abandonne

Aux vers je confierai ma chair et son vieux cœur
à l'attrition mon âme en douleur amoureuse
du revers à l'issue la cime avantageuse
de l’abîme émouvant ce jour n'en ai plus peur

GH. Artal (mai 2016)

22/08/2009

Prière au plus Haut

Prière au plus Haut

Sur ma fosse creusée célèbrent leur festin
Les vers inachevés ce jour sans espérance
Pique un crêpe à la rime la plume à son destin
J’ai rêvé cesser d’être et je suis en instance

Si dans le noir abîme j’expulse mon tourment
Satan me tend la main, en vain tentera-t-il
Me descendre aux enfers, est-ce bien si utile
Il ne peut séparer l’astre du firmament

Me savoir déposer au fond de mon tombeau
Tout bas dans la vapeur des restes à pourrir
Il me faut supposer un supplice nouveau
Mais l'éden est en haut à qui a dû souffrir

A ce Dieu le plus pur par mes appels funèbres
J’élève mes prières et les plus beaux cantiques
Que sa lumière agrée le tollé des ténèbres
J’admire le soleil dans ses phases mystiques

Creusant aux cieux levés l’instant du sacrifice
L’oblation de ma vie pour demain à l’office
Le divin est la flamme, glorifions le Seigneur
D’ici bas émigrant, je vous offre ce cœur

Ma terrestre apparence changera de figure
Minuscule fragment au jardin du très haut
Fervent je fus baigné en baptême et censure
Ô Dieu omniprésent, est-ce plus qu’il n’en faut.

Artal (Istres, août 09)

Être, paraître, disparaître, comparaître et… se démettre

 Les poèmes de Artal..