Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/05/2016

Que la rime me soit...

Que la rime me soit...

Autre ermite que toi du fond de mon écart
l'esprit de me livrer à faire un pur poète
je crée, je mure et cloître, aboute le rempart
au corps de mon asile en l'espace sans part

Et tout ce qui m'étreint l'enclos secret au cœur
l'esprit de me livrer à faire un pur poète
divin dans sa pensée tel sérieux assembleur
sans trahir l'idéal, la suprême valeur

Décalquer l'invisible à l'encart au projet
l'esprit de me livrer à faire un pur poète
d'incarner le sensible aux côtes de l'adret
la rime ensoleillée composée sans regret

Ami, ô frère Antoine au transport souverain
l'esprit de me livrer à faire un pur poète
j'ai l'oreille au message où l'amour est refrain
du haut de ton rocher je rimerai demain.

(au frère Antoine ermite de Roquebrune sur Argens)
GH. Artal (05/2016)

08/02/2014

Pauvre Nûh

Pauvre Nûh

Par un éclat de foudre et le tourment des flots
Hurlait à l'espérance un soir de triste lune
La portée d'ânichons faisant teinter grelots
Sous son aile secrète aspirant la fortune

Consolante mémoire où traîne la raison
Qu'ils hument mon action en ce fond de la rime
L'arche moulée recrue à l'air d'un horizon
Des rives de l'Argens s'est perdue dans l’abîme

Aigri dans ses revers disgrâce et châtiment
L'audace du benêt à nous oser atteindre
Au fil de son bastringue en abêtissement
S'est porté au déluge s'y essayant l'éteindre

Tout était lumineux puis vint la submersion
La biche erre en sa vie où le renard se masque
L'alouette à cent lieux applique l'exclusion
La nef mal assemblée a vécu la bourrasque.

Artal (février 2014)

 Les poèmes de Artal...membre de la Société des poètes français

15/08/2011

La cascade du tombereau – Bras.

Bras, Cauron, Argens, cascadeS'étourdit le soleil sous la force magique
D'un silence profond que baigne le bassin
J'écume du regard l'alentour énergique
La flore verdoyante et reflets du dessin

Musant par la cavée de la marge foncière
La berge du Cauron me frappe d'intérêt
Me rive et me délivre en la fuite plénière
Mes troubles à l'écart errants vers le guéret

A saisir du milieu les prisables essences
La violette des bois, l'arôme de nos pins
Puis gorger la cascade aux élans d'appétences
Nourrir le tombereau de nymphes et béguins

Du Cauron à l'Argens ou nait la confluence
Sont les miroirs du temps, temple des chevaliers
A l'onde libertine, aux auteurs d'inclémence
Je me devais aussi, les ceindre de lauriers.


Artal (août 2011)

 Les poèmes de Artal..

17:12 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bras, cauron, argens, cascade

25/06/2010

Aux Arcs sous l’Argens

PIC_0159.JPGAux Arcs sous l’Argens

Du déluge à la mort dont la terre se pare.
Sous un ciel assombri, la bien triste cité
A son tour a connu en ce lieu un fait rare
Le maître du destin aux forces sans pitié

Ô Sainte Roseline si le monde est immense
Qu’elle fut la raison du choix de nos foyers
Qu’un vil torrent de boue ait brisé la défense
Ô mère du pays, ils pleurent vos bergers.

Sur le lit est tombée la confesse du diable
Venu noyer la faute et le laisser aller
Où le cours manque d’air il se veut redoutable
Et ce sera alors, à l’ouaille d’invoquer

Mais la source fatale en sa robe funèbre
Sera-t-elle bridée au plan du conseiller
Car si dès ce temps l’Argens se veut célèbre
Obsédant ma raison, tout peut recommencer.

Artal ( Le Var, juin 2010)

 Les poèmes de Artal..

14:47 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arcs, argens, déluge, roseline, var