Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2017

la plaine d'Azaghar

la plaine d'Azaghar

toi qui veux partager mes jours
toi descendante de princesse
je mourrai des becs de vautours
avant d'effruiter ta jeunesse

la branche consume à la flamme
l'oiseau ne s'y posera plus
la brise des montagnes clame
les déserts en sont dépourvus

nous sommes deux astres distants
toi, un éclat dans les mirages
la lune aliène les amants
au rang des légendes des sages

nos baisers n'ont pas fructifié
quand aimer n'est exempt de peine
luttant sous le ciel étoilé
je creuse enterrer ma déveine

GH.Artal ( juin 2017)

Quatre pantouns pour un poème.

Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 

 

04/04/2017

La fièvre de rimer

La fièvre de rimer

Tout sillonnant la marge à la voûte céleste
les mirages ouatés en l'espace aux rêveurs
dansant à fantaisie sont marqués bienfaiteurs
ne sachant offrir mieux qu'éblouir sans conteste

Infini éventé comme nuée d'argent
aiguillant mes espoirs, ce dais que je révère
du splendide ballet sa marche coutumière
il porte le flambeau à mon assentiment

Sous l'astre de fortune où chaque jour il passe
je contemple ses traits tout m'est éblouissant
même aux jours de chagrin amer et rechignant
transformé par le fait, il me sort de l'impasse

Chassée la nostalgie, conflue l'inspiration
en fièvre de rimer l'idée libératrice
s'unit à ma prière et se fait débitrice
voir la cause jaillir d'un rebond d'attraction.

GH.Artal (avril 2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

03/12/2016

L'astre qui a fini de luire (Stance)

L'astre qui a fini de luire (Stance)

La détraction a cheminé
forgée, issue de la macule
à l'heure où le ciel mal luné
fuit de nuit au jour en bascule.

J'observe l'infini profond
mon monde à l'aveugle sillage
l'hypocrite astre vagabond
mon soleil et son apanage.

GH. Artal (décembre 2016)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

02/09/2012

Par un jet d'encre ailée

Par un jet d'encre ailée

En ma mémoire j’ai ce songe à satisfaire
Et c’est chose facile exécuter tes vœux
Des vers à volonté que je devrais parfaire
A bien les ciseler qu’ils soient majestueux

M'inspirer de ce jour que voile le mystère
Celui qui nous protège au frisson généreux
Du côté de l'aspect sensible à la lumière
Dans son activité pour séduire tes yeux

Ton règne recueilli en reine tutélaire
Des œuvres apprêtées les témoins de nos jeux
Mon temps fuit l'agrément et bientôt solitaire
La plume dissociée du nectar généreux

Au cœur d'une caresse à l'instant qui s'avère
Me perd dans le billet d'un Astre matineux
Tout forgeant à l'effet l'étoile lucifère
Par un jet d'encre ailée que tout soit lumineux

Artal ( septembre 2012)

 

 Les poèmes de Artal..

08:59 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : encre, songe, astre

15/08/2010

‎31 Mai 1970

chris1970.JPG‎31 Mai 1970

Un astre étincelant m’est apparu ce jour
Un fruit de mes penchants, une œuvre fascinante
J’oubliais mon tourment, partir mais en retour
Dans ce courant d'arroi, toi combien languissante

Avons nourri la mâne aux images d'antan
Aux fougues de l'affect, ton délicieux sourire
L'émanation divine a formé l'ouragan
L'éloquence d'une âme tonifiant mon délire

Dans le rayonnement du mystère alentour
Aux remous de nos cœurs d'inégale ossature
La source nous abreuve dans le divin séjour
De l'amour le plus fort qui forme ligature

L'édifice fait front après fortes saisons
La chape révérée, une dernière offrande
De ta beauté si fier, nobles fulgurations
Je veux bénir ma mie ta genèse romande

Artal (Istres, le 12 août 2010)

 Les poèmes de Artal..