Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/07/2009

Belcastel

I~000002.jpgBelcastel

L'espace Aveyronnais déclore ses accès
Que l'on croirait passer dans le monde d'hier
Je m'en vais vous servir un fruit de ces beautés
Né de quelques libages aux mains de l'homme fier

Un rocher gigantesque en base du castel
Où s’agrippent en son flanc d’attrayantes maisons
Le roc semble brûlé, il côtoie l’éternel
L’instant se donne au temps , les siècles, les saisons

Le parfum de cent vies que transpire la pierre
Levez-vous mes seigneurs j’ose lever les yeux
Purifions le donjon des emprises du lierre
Le Maître du dessein il repose en ces lieux

Si l’homme s’est pendu à la tache promise
Relever les longs pans de ces nobles vestiges
L'Aveyron coule fraîche rafraîchir l'assise
Du château belliqueux sont passés les litiges.

Éclatante couronne sur l'histoire du lieu
Le rempart des Saunhac dans la main de Pouillon
Cher à tant de grands cœurs, au poète et à Dieu
Un village divin en terroir d'émotion

Artal (voyage 2009)

 Les poèmes de Artal..

25/07/2009

La Dourbie

I~000061.jpgLa Dourbie

Que la gorge est magique au pays de l’histoire
Où farouche beauté s’enfuit dans le dédale
Méandres nuancées en ballade exutoire
Au Tarn elle s’unit, goutteuse et magistrale

Une roche en cuirasse semble être de faction
Veillant jalousement où siège l’harmonie
Puis ainsi se succède la matière du fond
L’un des quatre éléments à la base de vie

Et tandis qu'en ce jour goûtant les joies de l'eau
Maxence et Mathéo, deux lumineux infants
En région légendaire charmaient le noir oiseau
Qu'on crut voir voltiger de ses charmes radiants

J’écoute la Dourbie dans sa langue si pure
Où tout semble bercer et l’onde et la feuillée
Dans sa limpidité, émane le murmure
Divin chuchotement d’amour à la pensée

Sous l'éclair d'un désir qui nous charge à l'extase
Aspirer parcourir, embrasser puis aimer
Court le flot d'Aveyron venu combler la phase
J'admire soupirant...il faut nous séparer.

Artal (voyage 2009)

 Les poèmes de Artal..

15:23 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la dourbie, dourbie, aveyron

19/07/2009

Saint André de Vezines

 

Saint André de Vezines

La beauté se découvre en son siège là-haut
Rendez-vous raisonné aux fins du Causse Noir
Retour vers le passé à l'orée du plateau
Abondent la lumière et l'obscur du terroir

S'offre sans retenue l'attrayant paysage
Les traces d'une histoire dans la pierre qui suit
Au bâti attachant des lauzes moyen-âge
Saint André de Vezines sous le ciel qui sourit

Aux confins du coteau perce un Crave à bec rouge
Passant livrer son cri, tchi-ah tchrèa flûté
Qu'un vol fascinateur fera que rien ne bouge
Du cotonneux nuage au pantre éberlué

Un vertige du vent qui caresse l'antan
Où le temps a coulé son œuvre ténébreuse
Un air qui me transporte vers la source du chant
Je respire la terre, l'esprit de la semeuse

Une mare à énigme consterne l'inspiré
Cinq portées sur l'orient chantant la bugadière
La clameur des appuis de celle qui fut la clé
Servir ce qui se dit ou songer baptistère

Un parcours poétique du joyau médiéval
Le trésor des Grands Causses et remparts du Larzac
En pays de légendes, l'Aveyron magistral
Du haut Mur de Barrez au plus bas de Arnac

Artal (Saint André de Vezines le 17 juillet 09)
  Les poèmes de Artal..