Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/04/2015

Attache africaniste

Attache africaniste

Ici jouent à plaisir en réserve du lieu
La verve puérile approchant le mirageAttache africaniste,Bousaada,Sahara,nymphe,poème,poésie,Artal
Deux éclats du reflet la passion en partage
Que l’éden au décor fait douceurs du milieu

Deux lumières du Sud à l'entrain du jeune âge
Les corps riants aux cris et d'agréables voix
Portant jusqu'au désert leur âme de bon choix
Et la saveur des feux, allants de l'assemblage

Deux Nymphes à l'endroit fruits de Bousaada
Et moi qui me consume à peindre les Dryades
Sans ne rien négliger des gracieuses aubades
Ces fleurs roses d'ici qu'offre le Sahara

Plus belle est la jouvence au cœur orientaliste
A l'avers du tableau quand ma tête blanchit
Se dissipent mes ans sous l'astre de la nuit
Vicissitude étrange attache africaniste .

G. Artal (mars 2015)
Tableau de Dinet - Jeunes filles

Les poèmes de Artal...

21/02/2015

Trois jeunes filles dans l'oued

Dinet,jeunes filles dans l'oued,Bousaada,poème,poete,Artal,poesieTrois jeunes filles dans l'oued

La porte du désert aux terrestres appâts
Jardin d'un paradis joyau du vaste monde
L'étendue révérée l'horizon à la ronde
A quand s'éteint le soir brûlent encor' les éclats

Trois grâces absolues courant le flot limpide
A l'excès du bonheur de leurs nobles attraits
Ce jouant de l'oued abusant des bienfaits
Les soulas effrénés font le flux bien avide

Du fond d'albes douceurs y viennent scintiller
Sous nos âmes zélées l'abondance des gestes
Et la grâce des mots sur leurs lèvres agrestes
Les nymphes venues là, au tableau se livrer

Le propice décor il s’emplit de soupirs
Les couleurs à détrempe où l'artiste sans trêve
Sous le fard délicat voile l'âme d'une Eve
La sournoise beauté en ses chastes désirs

Au rêve il les enlace et songe consigner
Afin que tout se trace à l'auguste lumière
Souvenirs d'autrefois où l'arabo-berbère
Fut pigment de la fresque en ce lieu familier

G. Artal (fév. 2015) (Orientalisme - Bou-saada)

D'après un tableau de Nasreddine Etienne Dinet
Trois jeunes filles dans l'oued

Les poèmes de Artal...

23/05/2014

Lumière de BouSaâda

BouSaada, lumière, Eden, Orient, Artal, poème, poésieLumière de BouSaâda

L'envergure du jour en amont du soleil
Dans le lit de l'oued qui fuit vers ses errances
Le ciel est sur le sable, un éden sans pareil
La lumière en poursuite apprête les nuances

Tout intrigue et retient, l'effet voue l’agrément
Du merveilleux jardin aux couleurs imprimées
Tendres verts de pastels et faisceaux de l'orient
De leurs charmes divins ont fleuri nos pensées

Fascinants horizons d'un paradis formel
Quintessence en parcours les fresques chatoyantes
Autochtones fieffés aux assauts du réel
Raisonnent sur le fonds et diaphanes variantes

Par travers le carreau deux pensées aux regards
Vers l'astre lumineux avant l'assaut suprême
Aux appels du labeur l'aurore est sans traînards
Le verbe à discrétion en ce jour de carême

Le rocher se fait tendre où la rose est joyau
Tout scintille et flamboie du symbole dunaire
La cité du bonheur en haut lieu d'un plateau
Embrase mon esprit de son éclat solaire.

Artal ( mai 2014)
Poème inspiré par le tableau de E.N Dinet
Femmes à la fenêtre.

 Les poèmes de Artal...

23/03/2014

Le jeu de la krouta

jeu, krouta, enfant, Bousaada, Artal, poèmeLe jeu de la krouta

Il me faut feuilleter dans la grâce infantile
Ce qui fait l'adoption résolue du tableau
Tout ici me nourrit sur cette terre asile
Et me lie l’œil fixé au profit du pinceau

Des modèles précieux se bâtit l'espérance
Tout y est bigarré, imbriqué plaisamment
La candeur à surfaire, attester la vaillance
De ces fruits les plus purs au vif assortiment

Ce fut virant un jour par le lieu pittoresque
Deux cœurs sur le pavé dans un élan du jeu
Par le geste assuré de l'émule burlesque
Fleurs de Bousaâda aux gages de l'enjeu

L'image saisissante est la source féconde
Aux émotions du cœur d'un pays envoûtant
Du chevalet sur l'aire en un record de ronde
Le jeu de la krouta fut le plus attachant

Artal (mars 2014)
Tableau de E. Nasreddine Dinet "Le jeu de la krouta"

 Les poèmes de Artal...membre de la Société des poètes français

30/12/2012

La lutte des baigneuses

poème,dinet,baigneuses,bou-saada,bousaadaLa lutte des baigneuses

A l’oued de leurs jeux sous un soleil ardant
Exultent épanouies telles flammes dansantes
Deux vierges éveillées fruits du désert grisant
Me voilà médusé devant nos pétulantes

J’apprécie l’attraction des scènes du brasier
Sur l’onde qui s'effrange en l’infini espace
Nos fleurs à l'effusion couplage singulier
Allègre joie d'enfants de condition vivace

Je souffle l’aperçu tout fixant le tableau
Du romantique élu qui envoûta mon âme
D'un dénué divin aux éclats du faisceau
Deux germes de beauté folâtrant sur la trame

Je les frôle des yeux ferveur du maître amour
Bravant ma vue d'humain où je traîne et persiste
Baigneuses du bonheur au céleste alentour
L'oued Bou-Saâda l'ai connu il existe

Artal ( Istres, décembre 2012)

D'après un tableau, "La lutte des baigneuses" de Etienne Dinet
1909


 Les poèmes de Artal...

26/11/2010

El erg de Bou-Saâda

Bousaada oued.jpgEl erg de Bou-Saâda

Les traces de vos pas sur le sable désert
Fuyant vers l’horizon au delà des nuages
J’exhale ma douleur la fièvre à découvert
Ô fruits des oasis je me meurs aux mirages

El erg ambitieux transpire ses avis
La palmeraie témoin, le rêve à l’hémistiche
Que m’inspire son cours si fidèle aux écrits
Si ce n’est m’étonner voir transcrire un fétiche

Toi sublime interprète, oriental éclat
Tu traverses le gué sous les chants coraniques
Dans un halo sablé, la dune en marquisat
Bou Saâda la belle aux parfums exotiques

Les bergers de l’islam conduiront mon retour
Libéré de mes fers et souffrances ultimes
Dieu me préservera dans son éden d’amour
En cubique chapelle ou koubba des intimes .

Artal (Istres, novembre 2010)

 Les poèmes de Artal..

 Peinture: abdelkrim hamri

http://www.artmajeur.com/hamri/

17:07 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erg, bousaada, oasis, mirage, oriental

14/05/2010

La fée Bou Saada

 

La fée Bou Saada
allusion.jpg
L’image me harcèle, endormeuses lueurs
Des montagnes de sable à la caresse humaine
C’est l’éden sous vos pas et le miel en vos cœurs
Une fleur au soleil qu’arrose le domaine.

Céleste paysage de vie et de splendeur
La palmeraie décore en rameaux l’étendue
Leurs fruits bruns sous faisceaux, l’ineffable bonheur
Court état d'une marge ou l’attente absolue.

C’est l’ombre du passé qui fonde la raison
Se découvrant vernir ma foi sentimentale
Et la chaîne encensée des âmes du bastion
Fait de moi l'asservi d’une perle lustrale

Ô fée Bou Saada, j’ai le feu palpitant
Mon retour convenu découvrir ta merveille
Les murs dont le parfum me grise d’un avant
Sourate en solitude que l’oued ensoleille.

Artal (Istres, mai 2010)

 Les poèmes de Artal..

"Allusion" un tableau de Farid BENYAA - http://art-algerie.com