Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2012

La fée de mon castel

La fée de mon castel

Je l’ai tant invoqué le brûlant artifice
Ce transcendant délice en mes appels fiévreux
Qu’il apparut un jour suivant le saint office
Par un hasard spectral d’un signe religieux

Toute mon énergie vers la vision dernière
Qu’au nombre des influx harcelant l’éternel
En cruelle agonie d’une ultime prière
Il l’a fit bien en fait la fée de mon castel

A moi son souverain elle inspire le trouble
Je me mets à fléchir mal fixé sur ma croix
L’œuvre se veut ancrée mais parfois se dédouble
Je suis son ange ailé une ombre de ses choix

Qu’on me laisse prier tout errant dans le vide
Le regard passionné dans l’univers du lien
Au parcours de ma vie captivante et splendide
Couronnant l’espérance attendre ne fut rien

Mumiah mon ami sur ma voie tu l’as mise
On dit qu’elle est sa fille extase du soleil
Qui fait mon temps béni source de convoitise
L’harmonie de l’esprit d’un trouvère en éveil

Artal (Istres, sept 2012)

 


 Les poèmes de Artal...

18:58 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fée, castel, mumiah

29/03/2009

Philo Phalux

Philo Phalux

Dans l’intime du corps de la femme évasion
Je cueille le meilleur qui ne peut m’échapper
Sous le auvent d’amour où je perds la raison
Vestige mon Phalux réclame son baiser

En place du castel pénétrable à ravir
Les adverses encombrants ont tiré révérence
Folâtre cinquantaine la dulcinée aspire
Elle se donne à la rime sa plume est référence

Attente et anxiété généreuse et profonde
Où j’erre à mon déclin que ces printemps étouffent
De l’âge des révoltes, pâture vagabonde
Aux doctes rêveries des splendeurs qui s'essoufflent

Je demeure à l’épreuve mon Philo sédentaire
Se forme le précepte, germe la vérité
Contemplateur gourmé banni disciplinaire
Il me faut résonner, asservi j'ai plié

Pour combler l’univers et son âme détachée
Je m’inspire aux aurores des ondes qui m’agitent
De l'obscure musique d’une lyre accouplée
Par les vers insensés des démons qui m’habitent.

Artal (Istres, le 28 mars 09)

 Les poèmes de Artal..