Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2009

La Sainte Victoire

La Sainte Victoire

La cavée montagneuse, je sens le vent glacé
Parfumé solitaire qui hurle sa berceuse
L’ivresse du divin s'accouple à la beauté
Image d’un sommet, la grâce sinueuse

L’agonie s’éternise où pétille l’exploit
Sous le faix du challenge je quête l’envolée
Qu’envoûte la raison dans le regard du toit
En marge du néant à fixer l’apogée

Je m’enfuis vers là-haut l’azimut des teutons
Le dérisoire monde sur la masse immuable
Émigrante grimpée où se paient les frissons
De ce chaste culmen quand l'Auster se fait diable

Le Sarrasin en mal refoule la lumière
Du légendaire voile qui flotte sur les eaux
Ô la Sainte Venture Marius dans son ère
A vaincu l’ennemi puis levé les flambeaux.

Voyageurs qui passez par l’antique citée
Quand se portent vos yeux sur l’opulent dessin
Par le désir de plaire celle élue s’est fardée
Si Cézanne l’a peint, elle sera votre entrain.

Artal

 Les poèmes de Artal..

18/04/2009

Picasso à l'ubac de Cezanne

vauvenargues_01.jpg
La vallée se réveille sur son fond verdoyant.
Un brouillard argenté tel un voile jaloux
Prend les bois d’alentour sous sa cape d’amant
Délicates visions, Vauvenargues m’est doux

Toiles des disparus, le Maître ici repose
Un frisson de tristesse sur ma chair est passé
Je contemple les fleurs, la Venture qui s’expose
Un havre de douceur au parfum éthéré

Pureté du matin m’enchante et m’éblouit
Je médite à l'orée où ma plume s'enchaîne
L'œuvre a son odyssée, une histoire et son fruit
La genèse d'azur aux actions du domaine

De clarté esthétique se veut l’encre crier
La symphonie du val aux palettes des grands
Cézanne et Picasso je m'en vais les chanter
D'un ubac de Provence aux amours des friands.

Artal (Istres, le 17 avril 2009)

 Les poèmes de Artal..

Vauvenargues...photo André Villers

01/03/2009

La Sainte Venture

La Sainte Venture


Du creux d’un frais vallon vert comme l’espérance
Je contemple le ciel que lèche un vieux rocher
Jardin de ma tendresse et d’exquise ignorance
Qu’épris du lieu je veux, découvrir puis passer.

A présent sur la berge où l’histoire m’a porté
Quand Zola fait barrage à l’onde positive
La brise qui gémit sur le flot hérissé
Me conte son ouvrage, une œuvre décisive.

Rencontre printanière l’ego face au relief
D’une sainte Venture en sa sérénité
Sublime mont antique et témoin du grief
De Lantier pour Cézanne au fils de la cité

Je sème sur mes pas la saveur du décor
L’inspiration béante merveilleux trait d’union
L'apanage des hommes notre aérien trésor
Nuances lumineuses qui se forment selon

La montagne ensorcelle j'accueille sa décence
La câline lenteur que cadence la sente
Bien engoué je suis de la muse Provence
Ô ma plume crayonne l'éminence régente.

Artal (Istres, le 01 Mars 2009)

Les poèmes de Artal..