Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/03/2017

L'édit délétère

 

IMG-Chris_7578.JPGL'édit délétère

Le frisson de la nuit inspire la chimère
à l'argument fardé d'enlacer le démon
cabale du dévot quand pousser à l'action
fit du sabbat au bouc une fête adultère

Les étoiles penchées vers le nuage nu
que le vent a poussé par dessus la nature
au clair-obscur confus de coiffer la bouture
d'un voile charbonné, le siège résolu.

Une ombre déguisée du front de la lisière
est sitôt apparue... le feuillage candi ;
la sylve en sainte messe au nom du converti
lie la ramée nouvelle à l'édit délétère

On charge de pourvoir au gré de nos vauriens
les torches allumées enflammant la luxure
en rond conviant la croix le bélier de conclure
sans crier le détail, des hideurs je m'abstiens

Ce cristal de Vénus si fragile à l'enfance
proclamé en usage au monstre du borgnon
passif la bouche bée le cercle à l'abandon,
l'étendue se figer, à mes yeux la souffrance

Images envoûtées au rayon du couchant
le rêve n'est pas rose à mon humble litière
ce mauvais cauchemar en moi il fait carrière
et depuis, tout réveil n'est plus qu'affadissant.

GH.Artal (mars 2017)

Photo Chris

Les poèmes de Artal... sur Facebook


 

09/06/2014

Les enfants de Tuam

Les enfants de Tuam

Vois gémir l'oubliette au cœur froid des enfants
Ces esprits forcenés écumant la tourmente
Des péchés de ce monde au rocher des croyants
En ce roc insalubre où l'intrigue est patente

Tuam crie son courroux il s'ébroue le Démon
Ce vieux dragon de feu crachant fièvres infâmes
Embrasant les jardins jusqu'aux flots d'Achéron.
Ô douleur si cruelle est-ce faute des Dames ?

L’acte du tort latent, la cause aux religieux
De l’œuvre consternante en la cité pouacre
Et pliant sous le faix de l'impie besogneux
Au temps des privations, le funeste massacre

Cet oubli est blâmable où la fosse est écrin
A condition commune il est grand misérable
Ce fils banni du tas, de finir au destin
Mourir c'est retourner il n'est pas affectable.

Artal (juin 2014)

 Les poèmes de Artal...

21/11/2009

Les enfants de la barbarie

 Les enfants de la barbarie

Brouillés dans l’épreuve au jouir du démon
En proie au feu divin s’embrasent les nuages
L’émotion qui s’enlise à la taille d’un juron
L’ardeur impétueuse des univers pas sages

Un rayon inspiré au regard inquiétant
Ne sont pas illusions les sensations perçues
Les symboles amers de ces fessées d’antan
Guidées de promesses sur les chairs ingénues

Différents instituts d’imprudentes passions
Du sentiment taré, rejetons les sévices
Qu'un tel en soit le père dans toutes ses raisons
Le défaut est brutal pour l’enfant des supplices

Reformulons la loi sanctionnant le recours
A si basse besogne, aux œuvres vexatoires
En pareille matière, avisons du secours
Fruits de la barbarie synonymes d’exutoires .

Artal (Istres, nov. 2009)

 Les poèmes de Artal..