Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2017

la plaine d'Azaghar

la plaine d'Azaghar

toi qui veux partager mes jours
toi descendante de princesse
je mourrai des becs de vautours
avant d'effruiter ta jeunesse

la branche consume à la flamme
l'oiseau ne s'y posera plus
la brise des montagnes clame
les déserts en sont dépourvus

nous sommes deux astres distants
toi, un éclat dans les mirages
la lune aliène les amants
au rang des légendes des sages

nos baisers n'ont pas fructifié
quand aimer n'est exempt de peine
luttant sous le ciel étoilé
je creuse enterrer ma déveine

GH.Artal ( juin 2017)

Quatre pantouns pour un poème.

Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 

 

20/02/2011

Au fil d'une blessure

Photo_G-.jpgAu fil d'une blessure

Mon histoire gravée où j'ai vécu les peines
Et celles de mes joies lorsque j'étais gamin
Moi qui l'âme perdue, la fibre des déveines
Mon règne confondu dans l'éternel destin.

L'ache me fut contée qu'alors ivre d'envies
Au bedon concepteur je n'étais qu'importun
M'attelant dans l'obscur de ces eaux inouïes
Solennelle blessure aux affres du tribun

Sous le regard d'Alger et ses parfums de roses
Quand j'ai donné le pas dans l'orbe d'un hasard
L'affluence ravie ouvrait des yeux grandioses
Elle avait resplendi caressant le moutard

Il est cœur le niston surgissant des abîmes
Dans la cour défraîchie, aride souvenir
Source de mes émois je te livre en ces rimes
Les cendres façonnées qui auront su vieillir.

Artal février 2011

 Les poèmes de Artal..