Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/02/2015

Trois jeunes filles dans l'oued

Dinet,jeunes filles dans l'oued,Bousaada,poème,poete,Artal,poesieTrois jeunes filles dans l'oued

La porte du désert aux terrestres appâts
Jardin d'un paradis joyau du vaste monde
L'étendue révérée l'horizon à la ronde
A quand s'éteint le soir brûlent encor' les éclats

Trois grâces absolues courant le flot limpide
A l'excès du bonheur de leurs nobles attraits
Ce jouant de l'oued abusant des bienfaits
Les soulas effrénés font le flux bien avide

Du fond d'albes douceurs y viennent scintiller
Sous nos âmes zélées l'abondance des gestes
Et la grâce des mots sur leurs lèvres agrestes
Les nymphes venues là, au tableau se livrer

Le propice décor il s’emplit de soupirs
Les couleurs à détrempe où l'artiste sans trêve
Sous le fard délicat voile l'âme d'une Eve
La sournoise beauté en ses chastes désirs

Au rêve il les enlace et songe consigner
Afin que tout se trace à l'auguste lumière
Souvenirs d'autrefois où l'arabo-berbère
Fut pigment de la fresque en ce lieu familier

G. Artal (fév. 2015) (Orientalisme - Bou-saada)

D'après un tableau de Nasreddine Etienne Dinet
Trois jeunes filles dans l'oued

Les poèmes de Artal...

10/01/2015

Sur les terrasses au clair de lune – Bou Saada.

Sur les terrasses au clair de lune – Bou Saada.

Sous le clair d'une lune à la foudre des chairs              sses au clair de lune, Bou Saada, Dinet, Artal,poèmes,poesie
Le bonheur enlacé des amours en partage
Il règne en leur désir voir fuser les éclairs
Mirifiques visions aux chaleurs de passage

Le soupir enfiévré se repaît pleinement
En ce trait d'abandon les ombres généreuses
De m'offrir la primeur de leurs faits adhérents
A la brûlante histoire, aux formes colporteuses

Et voulant l'acquérir sur la toile de lin
De filer bon entrain l'appétence et la brigue
Ma couche de plaisance est un masque d'airain
Qui n'avoue rien encor mais sourit à l'intrigue

D'un lissé de chaux blanche en terrasses du lieu
Des cubes étagés, je vais peindre ce monde
L'endroit est animé à l'affection de Dieu
Lui ai offert mon cœur, mon œuvre vagabonde

G. Artal (janvier 2015)
Tableau d' Étienne Dinet - Huile sur toile, année 1901.

Les poèmes de Artal...

17/10/2014

Le printemps des cœurs

Le printemps des cœurs (Sur un tableau de Etienne Dinet)

C'est la saison des cœurs qui berce les souhaits
Au zénith des amants à la chair savoureuseprintemps des coeurs, Dinet,Artal,poésie,poème
Envoûtante passion aux confins des bienfaits
Tu es la tentation, l'impulsion lumineuse

Je veux voir la lumière en tes yeux la chaleur
Cet effet d'un espoir masqué sous le silence
Où ton œil à ma vue amplifie la ferveur
L'illusion des amours à la grande affluence

J'erre où tu es...partout, tu nourris mes désirs
Étant mâle j'envie ma folie te fait proie
Et le feu dévorant maternant nos plaisirs
Qui flambent sur le sable a nos corps à la joie

Ton sourire cruel femme au soleil levant
Fascinante beauté comme un reflet d'étoile
Ouvragé dans le rêve et combien attachant
Nos lèvres vont s'allier concluons sous le voile

G. Artal (octobre 2014)

Les poèmes de Artal...

11/08/2014

De Dinet à ma plume

De Dinet à ma plume

Dans l'espace désert grandiose et circulaire
Qui dérive à mes yeux vers tout ce qui convientDinet, désert, enfant, oeuvre, oriental,
Où l'éclat est ancien le joyau légendaire
Le peuple généreux c'est ainsi qu'on le peint

De mes vers je les signe au sable héréditaire
Mes charges de pensées avec les mots du cœur
Mon ardeur est si loin les enfants au contraire
Gratifiés de sagesse sont comblés de bonheur

A la crête du jeu sur le champ de bataille
Se profile la grâce et les chairs au tableau
Qu'il fixait à son aise ombre douce que vaille
A prédire mes mots aux déliés du pinceau

Ô Dinet que j'envie vos œuvres orientales
Ces faisceaux délicieux que l'on vient contempler
En lents tâtonnements des figures centrales
Suprême apaisement, il me faut composer.

Artal (août 2014)

Nasser Eddine Dinet (Beauté des jeunes filles, rires & confidences ) .

 Les poèmes de Artal...

25/01/2014

Jeune fille de Bou-Saâda

Jeune, fille, de Bou-Saada, DinetJeune fille de Bou-Saâda

Au songe m'abandonne et goûtant ses vertiges
J'évolue dans l'ivresse à nourrir la passion
Le cœur dans la tourmente aux artères vestiges
Mes armes corrodées, m'asphyxie l'illusion

Je la cache et reprends cette eau-forte de rêve
Ce fluide qui me baigne et jusqu'à m'engloutir
Dans leurs révélations les lumières de l'Eve
Sous les flashs de ses yeux à l'actif du désir

Et mêlant l'avantage à sa candeur très pure
Je contemple la fleur ce cliché de bienfaits
Jeune fille innommée que le sang configure
De ses germes féconds endosseurs et parfaits

En élue de sa terre aux nobles espérances
Elle s'offre à mes élans et les plus insensés
L'essor perpétuel emporté dans mes stances
A transcrire il me plaît mes amours inspirés

Artal ( janvier 2014)

Jeune fille de Bou-Saâda un tableau signé Etienne Dinet.

18:38 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeune, fille, bou-saada, dinet

21/09/2013

Jeunes porteuses d'eau

Jeunes porteuses d'eau

Dans ces corps audacieux fleurant le pimenté
Se nichent mes tourments avides du spectacle
D'un ballet sans musique au chant de libertéJeunes porteuses d'eau,Dinet,Artal,poésie,poème,
En offrande allouée délivrée du pinacle

Sur les sables soyeux que caressent petons
D'antiques effusions d'où l'attraction ailée
Les fièvres du pays chaleurs et convulsions
Vont la marche légère et sagesse voilée

Le charme nourrit tout, enchanteur et puissant
Au parcours attaché qui les mène à la source
Par le cours de l'oued la brise se traînant
Les suppliciées de l'outre et divine ressource

Je recueille à loisir de leur instinct précieux
Ce qui se tient de beau édifié à la fresque
Tel un braque ébloui le faisceau luxurieux
Messagères de l'eau j'instruis le pittoresque

Artal (septembre 2013)

Inspiré d' une peinture "Jeunes porteuses d'eau" de  Nasserine E.Dinet

16/02/2013

Petite fille à la poupée

Petite fille à la poupée

Mes yeux inquiets savoir ta jeune âme câline
Aux idéaux fixée qui reflètent tes vœuxEtienne,Dinet,E.Dinet,
Vers l'absolu éden dans sa griffe féline
En delà du rideau où tout paraît copieux

Le faisceau barbouillé aux faveurs du support
J'étends le chevalet l'un des sels du bonheur
Proche la palmeraie où l'entour pris l'emport
La féconde peinture en coulée de chaleur

La poupée de chiffon au crampon de l'instance
Crédite ta douceur affable tu es d'or
Moments de flânerie l'arcane d'une alliance
Soutenant l'apparat si affectif de Noor

En fidèle engagée renonçant au mutisme
Tu formes tes souhaits je t'offre l'attention
Sous ta cage dorée aux parfums d'exotisme
Découvrant ton secret j'ai peint sa détention

Artal (février 2013)
(d'après le tableau de Etienne.Dinet)

 Les poèmes de Artal...

30/12/2012

La lutte des baigneuses

poème,dinet,baigneuses,bou-saada,bousaadaLa lutte des baigneuses

A l’oued de leurs jeux sous un soleil ardant
Exultent épanouies telles flammes dansantes
Deux vierges éveillées fruits du désert grisant
Me voilà médusé devant nos pétulantes

J’apprécie l’attraction des scènes du brasier
Sur l’onde qui s'effrange en l’infini espace
Nos fleurs à l'effusion couplage singulier
Allègre joie d'enfants de condition vivace

Je souffle l’aperçu tout fixant le tableau
Du romantique élu qui envoûta mon âme
D'un dénué divin aux éclats du faisceau
Deux germes de beauté folâtrant sur la trame

Je les frôle des yeux ferveur du maître amour
Bravant ma vue d'humain où je traîne et persiste
Baigneuses du bonheur au céleste alentour
L'oued Bou-Saâda l'ai connu il existe

Artal ( Istres, décembre 2012)

D'après un tableau, "La lutte des baigneuses" de Etienne Dinet
1909


 Les poèmes de Artal...

09/12/2012

Raoucha

raoucha,dinet,pensée,sentiment,duneRaoucha

Semé dans ma pensée un grain de sentiment
Qui fleurit par instant sous les traits d’une fille
Jeune arabe émergée d’un art intelligent
Une œuvre de Dinet ou gènes de famille

J’embrasserai son âme aux senteurs du désert
Si il m’était permis poser ma bouche en elle
Ce trésor fabuleux de vernis est couvert
L’ivresse de l’esprit je la veux éternelle

Fleur de ma poésie profusion de bienfaits
Compagne de mes nuits à la rime adoucie
Tu revêts ton habit sur mes rêves défaits
Quand la dune isolée se meut de jalousie

Le maillon du symbole exhale la vertu
Une ombre de la vie initiée au mystère
Par ce chemin qui va se cache l'inconnu
Un éclat de l'orient légende de lumière

Artal (Istres, décembre 2012)

Tableau, une oeuvre de Etienne Dinet


 Les poèmes de Artal...