Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/10/2010

Le repos des amants

Le repos des amants

Si mes vers exposés à l’étal d’un grenier
Sur un cours par hasard les trouvez à la peine
Je vous prie à profit acquérir sans tarder
De mon suprême amour les notes à ma reine

La beauté absolue comme au temps des Vénus
Rafraîchie sous la pluie que régale l'hyade
Sa courbe d'éther bleue a sonné l’angélus
Il est beau notre azur où règne ma dryade

Au regard du recueil s’abreuve le cerveau
Les rimes font bonheur, ô lecteur à l’usage
Ces vers en cavalcade ont fiché au tombeau
Leurs funèbres secrets caressant le sillage

En des bras éthérés savourons le repos
Ma belle et moi dormant, délectable silence
Quand l’horizon s’emploie refluer les échos
De ceux restés là-haut vivre la décadence

De par la loi fixée nous flottons en errants
Versés à l’éternel qui nous mène à l’extase
Nos cendres ennoblies au flambeau des amants
Reposent dans la nuit d’une lune sans phase

Artal (Istres, octobre 2010)

 Les poèmes de Artal..

10:46 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : repos, amant, hyade, dryade, angélus

03/05/2008

Marie Magdeleine - Suprême extase

82b728ec0d1174f3a8e0621c11baec64.gifMarie-Madeleine - Suprême extase

Ma pensée aux emprises des bercements du lieu
L'œil troublé contemple, de la baume sa roche
La grotte familière, les ombres du milieu
L'image transparente qu'embellit son approche

Sous le grand manteau sombre à l'ubac du massif
La dryade aux affûts d'un frisson, imprégnée
Vit en élévation, le cœur contemplatif
La dame de passion, lumière caressée.

Dans son profond regard, la douleur de l'amour
A jamais pour Jésus son doux Galiléen
Crucifié sur le mont, nébuleux est ce jour
Mais le temps reste ombre sous le pied du païen.

Ô Rabbi je vénère, les halos de Marie
Et ceux de Magdeleine, de ces deux femmes exquises
Pour l'une notre mère la douceur de ma vie
Au fruit de Magdala mes louanges soumises.

Artal (1 mai 2008)

 Les poèmes de Artal..