Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/05/2008

Parfum d’enfance

Parfum d'enfance


Se soustrait le lointain dans ses flux de brumaille
Malgré la quintessence retenue du meilleur
Tout s'égare et s'oublie par devant la muraille
Dans la marche en avant, se détruit la lueur

Revivre son essor et les divins reflets
Leurs instants harmonieux, les doux frémissements
Aux senteurs légères du parfum des mouflets
Que nous étions alors, portés par tous les vents.

J'ai connu le bonheur et les peines aussi
La blancheur des jours gais, souvenirs éternels
Puis ceux qui l'étaient moins retombés dans l'oubli
De nos contes d'enfants, aux amours fraternels

Se ravive l'empreinte du môme que j'étais
En la venue du temps confondant la fragrance
L'automne n'est plus très loin sur sa trace je vais
Des effluves d'hier parfument l'allégeance.

Artal (Bagnols sur Cèze, Mai 2008)

 Les poèmes de Artal..

12/04/2008

Ö femmes, mon cœur fatigue

c4cf744b9b88c1a028d498197b8d8395.jpg Ö femmes, mon cœur fatigue

Les chemins verdoyants au gré de notre plume
Pénétrés de bonheur quand les mots s’abandonnent
Se confondent à l’azur par le flux de l’écume
Qui roule les beautés de celles qui nous enrobent.

Par dedans mes pensées envahies de silence
Vos ombres si pures, que poursuivent les mirages
Elles sont resplendissantes au creux de ma conscience
Ces rêves imaginés se hissent aux nuages

Ö femme tu te cambres et m’enchante ce corps
Et ses grisants attraits au taillis parfumé
M’étourdire sur le mont, Vénus donne l’accord
Où je m’abreuve encore à la source enchantée

Tes rivages de charmes font bouillir mon sang
Leurs tendres secrets au follicule précieux
Qu’une lutte sans trêve s’accroît au fil de l’an
Il s’essouffle en ton dessert, l’amant se fait vieux.

Artal (avril 08)

 Les poèmes de Artal..