Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/12/2017

Sur les layons glaiseux

Sur les layons glaiseux

Par le riche guéret qu’arrose une onde claire
sur un parcours sans fin je ne fais que flâner
tout goûtant le silence arpentant solitaire
j’efface mes soucis veillant ne rien souiller

Considérant ces fonds, je rêve sous la brise
juste un zéphyr d’hiver froidement revenu
régénérant son rite et sa passive emprise
pareil au vent j’avance en mon pas soutenu

Se fleure le bien-être aux terrestres parages
qu’un lever du soleil dans son sensible effort
venu tiédir le clos des dames de laitages
et du premier rayon de réchauffer mon sort

Demain au petit jour qui conduira ma vie
comme de coutume sur les layons glaiseux
longeant la Rochefou ou autre artère choisie
j’irai comblé allant, vers l’abri de ces lieux.

Gérard ‘’Artal ‘’ Hartalrich
Cersay (déc.2017)

Photo Chris

Layons glaiseux,Cersay,Zéphyr,Hiver,Rochefou,GH.Artal,Hartalrich,

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 
 

 

 

 

 

28/03/2017

Les quatre saisons …..composition du genre « gair cyrch »

Les quatre saisons …..composition du genre « gair cyrch »

Je vis cette saison, c'est celle du printemps, qui fait chanter les fleurs
Ah ! Poètes rêveurs, nous composons le charme et le tout à forfait
quand de l'Art nous vivons, prenant, mi satisfait
nous, anges des printemps bien grisés d'espérance.

La fructification, l'été période faste est celle de l'action
juste résignation aux âmes sans raison les sables en terrasses
travestissant l'azur de bien divines grâces
anges confidents, nous, favoris et amants.

La mousse colle au chêne, c'est celle de l'automne et la fin des moissons
païennes traditions , la fête de Mabon, dieu celte et fils divin
Il reste ma lumière un soleil si besoin
anges du présent, nous, la plume en transition.

Nous composons l'hiver, les caprices du temps puis de nos jeux faisant
les désirs s'agençant dans la froide saison les avancées de lune
tout préparant la noce à la carrée commune
nous, anges des amours aux frimas nous couchons

GH.Artal (mars 2017)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

29/08/2009

Quarante

Quarante

Quarante printemps à, t’aimer sans défaillir
Si rare et si précieuse toi qui fut mon alliée
La saison des amours, des espoirs à vernir
A l’action du forfait par l’intrigue employée

Quarante étés aux anges, au soleil du midi
Notre Dame présente certains ne la voient pas
Le sentier de Provence il s’offre au couple ami
Au poète, à sa Muse, à l’œuvre d’ici bas.

Quarante automnes ainsi, persister et se battre
Marchant sur les talons du doué qui encense
Le feuillage va choir, le chêne devant l’âtre
L’arrière-saison conduit les âmes en sénescence

Quarante hivers passés au pied de l’édifice
Sous ton regard en vie compagne du destin
D’un bel amour loyal sans trêve ni caprice
Comme un vaillant armé qui défend son lopin

Quarante années chérie, il en reste à venir
Sur nos cœurs harcelés, le jour va, se réduit
Susurrant le secret de la Vierge à bénir
L’étrivière est au vent sous le temps qui s’enfuit

Artal ( Istres, août 09 )

 Les poèmes de Artal..