Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/07/2017

doublet d'haïku 8

22/06/2017

la plaine d'Azaghar

la plaine d'Azaghar

toi qui veux partager mes jours
toi descendante de princesse
je mourrai des becs de vautours
avant d'effruiter ta jeunesse

la branche consume à la flamme
l'oiseau ne s'y posera plus
la brise des montagnes clame
les déserts en sont dépourvus

nous sommes deux astres distants
toi, un éclat dans les mirages
la lune aliène les amants
au rang des légendes des sages

nos baisers n'ont pas fructifié
quand aimer n'est exempt de peine
luttant sous le ciel étoilé
je creuse enterrer ma déveine

GH.Artal ( juin 2017)

Quatre pantouns pour un poème.

Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 

 

13/03/2010

Au sein lunaire

Au sein lunaire

Sous un ciel printanier tout promenant d’espoir
Quand le désir me vint, de souffler vers la lune
Pour conquérir l’amante en ai fait mon devoir
D’extraire chaque nuit mes textes de la rune

Un cœur d’or et suave au toucher suédois
Souveraine de grâce, le fond d’yeux chrysoprase
En Solon mais pas sage, je verse mes abois
Mon unique rançon, composer à l’extase.

Par ces vers ossature des cortèges à foison
Font plus belles raisons de forcer l'aventure
Aux biais des plus purs en subtile fiction
Exalter sa clarté, du corps son envergure

Fraction de lunaison dans ton dernier quartier
Au printemps de ce mars, te chanterai l'étreinte
Ma rêveuse attention, une ode du berger
Toujours en émoi, embrasser ton empreinte

Artal (mars 2010)

 Les poèmes de Artal..

 

20:46 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lune, lunaire, lunaison, artal