Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/05/2017

La retraite

La retraite
 
Le silence repose où le cloître m'enclôt
l'âme en action de grâce éjacule une messe
du ciel coule l'envoi qu'assiste un angelot
en probe protecteur fort pourvu de sagesse.
 
De me dire tout bas que tout homme est égal
du droit en dotation l'obsolète mesure
et finir de douter du pensionné frugal
de misère intérieure il souffre la blessure
 
Suaves sensations j'agrée l'isolement
reclus contemplatif des chimères abstruses
les clichés débordants je fouis aisément
la ronde d'alentour aux emprises confuses
 
La raison se démène à poursuivre sans fin
après mille projets le leurre irrésistible
l’irréel jeu d'esprit au parcours du divin
selon l'obscurité d'un semblant réversible
 
J'ai changé de séjour à profit percevoir
le doute n'y est plus j'ai nouvelle apparence
état d'exaltation sous l'écorce l'espoir
la retraite m'astreint à gérer l'influence.
 
GH.Artal (mai 2017)
Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 
 
 

 

21/04/2013

De ma longue misère

Corbeau, messager de la séparation, ne nous annonceras-tu pas le retour de l'absent ?

De ma longue misère

Si aux ordres du cœur ma mémoire se tient
J'ai un souffle de mal, le verbe qui s'écroule
En ce monde bien gris l'homme fait se souvient
Ces jours de triste action à voir fondre la foule

Au long de mon rêve s'illustrent les clichés
Un report en arrière et retrouver leurs charmes
De vivre les parcours de mes pieds retranchés
Toi à qui j'ai recours tu dois coucher les armes

La trace de mes pas rendrait le sol amer
Je médite un retour qu'il ne souffre l'injure
L''amertume subit m'a fait vivre un enfer
Les cris de vos courroux rouvriraient la blessure

Et les pleurs de mes yeux ils sont de sang ami
Des larmes à l'exil et pleines de tristesse
Suis réduit à distance en terre du banni
Bien loin du chaud pays celui de ma confesse.

 

Artal  (avril 2013)

 Les poèmes de Artal...