Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/12/2016

L'astre qui a fini de luire (Stance)

L'astre qui a fini de luire (Stance)

La détraction a cheminé
forgée, issue de la macule
à l'heure où le ciel mal luné
fuit de nuit au jour en bascule.

J'observe l'infini profond
mon monde à l'aveugle sillage
l'hypocrite astre vagabond
mon soleil et son apanage.

GH. Artal (décembre 2016)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

12/02/2011

Ce monde que je fais.

 Ce monde que je fais

Visions du progrès, se dépare la terre
Souillée de nos vœux et fourbis d'ici bas
Là où tremble le bois il se meure le lierre
L'avancée opposée s'étiole sous nos pas

En cortèges les rus de leurs eaux tributaires
Qui drainent vers la nappe un arsenic produit
Alimentant la source et les chaines agraires
Au rouet des actifs juste un ver dans le fruit

Le vent raconte au vent le récit de ses craintes
La planète entachée des regains de chaleur
Et les lacs pollués qui murmurent leurs plaintes
Les vices de l'humain générant son malheur

Il pleure notre azur aux feux des incendiaires
La forêt calcinée, la tortue, le gibier
Aux erreurs que voici se créent les séminaires
Arrêtés convenus puis tout recommencer.

Artal (février 2011)

 Les poèmes de Artal..

15:52 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monde, terre, tortue, gibier