Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/06/2017

la plaine d'Azaghar

la plaine d'Azaghar

toi qui veux partager mes jours
toi descendante de princesse
je mourrai des becs de vautours
avant d'effruiter ta jeunesse

la branche consume à la flamme
l'oiseau ne s'y posera plus
la brise des montagnes clame
les déserts en sont dépourvus

nous sommes deux astres distants
toi, un éclat dans les mirages
la lune aliène les amants
au rang des légendes des sages

nos baisers n'ont pas fructifié
quand aimer n'est exempt de peine
luttant sous le ciel étoilé
je creuse enterrer ma déveine

GH.Artal ( juin 2017)

Quatre pantouns pour un poème.

Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr
 

 

21/06/2017

Pantoun 2

pantoun (dans la série ''Orientale'')

la branche consume à la flamme
l'oiseau ne s'y posera plus
la brise des montagnes clame
les déserts en sont dépourvus

GH.Artal (juin 2017)

Tiré d'une série ici ''Orientale'' de plusieurs pantouns
à la forme poétique de l’archipel malais.

Les poèmes de Artal... sur Facebook  
 
To contact me : artal@live.fr

 

 

 

28/06/2015

Le frisson ardéchois

Antraigues.JPG

Le frisson ardéchois

Entre les eaux , plus haut culmine la montagne
Comment l'imaginer, senteurs en confession
Se libèrent en moi puis j'en fais un centon
De notre jungle verte en si belle campagne

Ainsi donc, fraîche crête, allégresse du bois
Toi qui me tends les bras et la ville qui n'ose
Sur les prés ardéchois patience je compose
Au rythme de la flore épris de l'autrefois

Vais-je errer sur mes pas en orbe légitime
Je file la dryade à sa voix, suspendu
Me haussant vers l'acmé au plus haut convenu
Du vieux mont en éclat au sommet de l’abîme

Sous le poids des frissons s'infuse le reflet
Devant tant de beauté même le ciel s'enivre
Que Jean l'a bien chanté, de ses paroles, ivre
L'accord révélateur, mon séjour, un bouquet.

G. Artal (juin 2015)

Les poèmes de Artal...

03/07/2014

Saint Clément...des Monts et Montagnes.

1962, le départ en masse des français d'Algérie.Fin juin c'était notre tour, celui de mes proches, frères, sœur et moi-même...j'avais douze ans.
Le dix sept juin nous embarquions sur le Ville de Tunis. Au matin du dix huit l'arrivée à Saint Clément,Allier,montagne,Alger,Algérie,Artal,poemeMarseille. Le soir même nous étions rendus par car à Saint Clément. Rien n'était oublié de la violence des derniers mois que nous avions vécue, mais ici tout était si vert, si paisible, comment pourrait-on oublier la transition d'un proche passé vers ce différent présent.
Le Camp de Bel-Air situé sur les hauteurs du village a été à la fois un camp-colonie des Éclaireurs Français et cantonnement provisoire pour les rapatriés d'Algérie. Ce bivouac d'exception aura duré quatre mois, de Juin à Septembre… une fois de plus, suite à ce providentiel séjour d'été, après la perte de ma terre natale, je me retrouvais écarté de celle de l'Allier Ô combien appréciée..
De l'enfant d'hier à l'homme d'aujourd'hui... souverain est le temps. Il m'aura tout appris, sauf l'oubli. L'esprit échiné dans mon courant destin, j'étreins mes souvenirs.

Saint Clément....des Monts et Montagnes.

En Allier suis venu voilà bien quelques ans
Y goûter le revers dans la fuite requise
Cet inconnu terroir aux décors paysans
M'y étais attaché sans atteindre l'assise

A défaut je reviens m'assouvir du canton
Au mitan Bourbonnais revivre la bourgade
Ses reflets et parfums en dernière mission
Avant le crépuscule une ultime accolade

Puis tout sommeillera a l'entour de Bel-Air
La brise du coteau et la fleur sans visage
Du sous bois désolé au déclin de la chair
Mais pas le mouvement des ondes du parage

Le Coindre qui déferle écoutons le chanter
Son rondeau familier au jeu subtil de l'herbe
La Besbre sa jumelle au devoir le flatter
A dressé l'inflexion rayonnante et superbe

Bien loin de ce pays qui fut de mon passé
J'allie les sentiments réduits à l'amertume
Sur l'écorce du plan la montagne a figé
Le symbole du cœur et le trait d'une plume

G. Artal (juillet 2014)

 Les poèmes de Artal...