Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/01/2011

Les sols rougis

Les sols rougis

La conquête du Lys au déclin d'un juillet
Par la force ouvrière enflant la barricade
Sous l'arche du triomphe il dort porte-mousquet
D'un suprême sommeil illustrant la parade

Les brouillards de ce temps assiègent les états
Il n'y a plus de rose en ces jardins caustiques
Jérusalem céleste aux éternels combats
La bande de Gaza dans ses murs hermétiques

Les regards affamés des frères d'autre-part
Élèvent des tisons où sied la différence
Le mythe, la souffrance en patries du grand art
Sur ses fronts assemblés, l'homme vit d'apparence

Fantômes des rompus du berceau de Neda
Bannis au désespoir; la longe tributaire
Au bal du nœud coulant y emplir l'agenda
Jusqu'à réduire l'Être en animal primaire

Désordres nés d'un droit à celui de la faim
Que soit repu le riche analogue à nul hâve
Les grands sont au pouvoir la force est un essaim
Méfie-toi couronné du réveil de l'esclave.

Artal (janvier 2011)

 Les poèmes de Artal..

00:48 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jerusalem, gaza, neda, artal

27/06/2009

Tahrān pleure Neda

Tahrān pleure Neda

Le silence est passé dans son monde éternel
En la triste journée au plateau des passions
Tahrān verse ses larmes et dégorge son fiel
Le peuple se soulève et s’oblige aux actions

Éprise du meilleur en étoile équitable
Puis surgir cœur brisé dans l’amère galaxie
Victime auréolée, d’une main misérable
L’homme dans sa faiblesse a occis une vie

Tu reposes à jamais sous le roc lapidaire
Figée vers l’infini au côté du grand Maître
Il t’a voulu ainsi , loyale missionnaire
Pour servir l’idéal d’un traité à renaître

Son destin a marqué au fer rouge la terre
Où l'inclémence impure de l'inhumanité
A brandit le trépas en le feu de la guerre
Tahrān pleure Neda, martyr de l'insensé.

Artal (Istres, le 26 juin 09)

 Les poèmes de Artal..

08:31 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tahrān, neda, martyr