Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2016

Le barde Narcissien (satire)

Le barde Narcissien

Arrivé au front de l'orgueil
bouffi de mon apothéose
au firmament secret j'expose
quel astre suis-je, quel écueil ?

Ancré au phare du paraître
hautain, je comblerai mes jours
l'effort de quelques jeux concours
la gloire inspire à m'apparaître

J'aime tous ceux de mon espèce
artiste, auteur, bas-bleu, lettré
un Être à foison diplômé
pauvre, mais pas de sous-espèce

Suis le meilleur il va de moi
compose, lis et je la vante
ma gloriole culminante
conteur j'oublie le désarroi

Le vers dans l'ophite à sculpter
moi divin carrier , habile
un homme à la beauté gracile
je suis, l'aède du quartier

GH. Artal (juin 2016)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

03/06/2012

Au gré de ma nuit

 Au gré de ma nuit
Ambitieuse espérance en mon âme bondée
A l'ondine exaltée j'offre mes illusions
Et la pure Psyché ne cesse inapaisée
Quémander l'unité le produit des visions

Je m'apprête à fumer les senteurs herbacées
D'une nuit résineuse à travers sa touffeur
Au bon gré du calmant de mes graines semées
Là où l'Auster fait front au mystère intérieur

Sans dune mon soleil un songe qui m'assiège
S'envide et se renvide en un filet du temps
Où ne suis qu'instrument d'une muse qui siège
En étoile du ciel qui luit depuis longtemps

Les astres effrénés spéculent despotiques
Étincelants d’orgueil lunules de la star
Je fume un dernier vers au dynaste des piques
Qu'excite la splendeur abreuvée de nectar

Je porte à bout de bras le poids de la contrainte
Parure du pennon l'emprunt au chant sacré
Asservi je fléchis au gouffre de la crainte
Tout bravant mes défauts ne suis qu'un inspiré.

Artal (juin 2012)

 

 Découvrez ma page Facebook

 

11:41 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nuit, orgueil

13/04/2009

Au mistral de la nuit

Au mistral de la nuit


Macule de la sorgue sur fond sans horizon
Le verbe de minuit mijote en mon esprit
Du souffle mitigé, vertige d'un typhon
Je ballade ma plume au mistral de la nuit

Cette verve intérieure qui ronge ma raison
Afin d'y faire éclore de la preste rafale
Les arcanes du trait par celui de l'union
Suffoque le rêveur au vague du dédale

Les brumes de l'orgueil parfument l'obsession
Du reflux lumineux foulant le vers proscrit
Où s'exile le vent au galop d'étalon
Sous la lune d'opale que sa courbe décrit

Gronde au fond de la clue les airs en convulsion
De leurs affres violentes s'ébauche le quatrain
Au vireli du spectre s'accorde l'émotion
Il est né le poème, ci-là...l'alexandrin.

Artal (Istres, le 12 Avril 2009)

  Les poèmes de Artal..