Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2017

Aux portes du printemps

Aux portes du printemps et à celle d'un vingt mars

« Ma passion de composer subsiste toujours aussi active ;
« rappelez-vous combien il est grand mon désir, vous captiver
de mes humbles poèmes ;
« j'erre devant les mots sur ce chemin qui ne m'épuisera jamais !
« j'irai, jusqu'aux portes du printemps ouvrir celle de ses parfums

« Animé des plus beaux sentiments ;
« je transmettrai le message de toute ma force d'aimer
« afin d'améliorer et d'élever les hommes :printemps,parfum,aimer,amour,paix,amitié,poeme,poésie,artal
« j'irai, jusqu'aux portes du printemps, ouvrir celle de l'amour

« Je m'engage au combat celui de lutter pour la paix ;
« quand on en parle j'aspire et je gémis ;
« grâce à l'inspiration, exalté suivi de frénésie !
« j'irai, jusqu'aux portes du printemps, ouvrir celle de l'amitié

« A l'une de ces portes j'ai découvert la vie
« le bien, le mal et toute la poésie ;
« Au jour sonnant mon ombre, ô ciel et c'est un vœu
« que le fait de mon départ soit, tout comme ma naissance,
célébré au baume du plus beau des printemps.

GH.Artal (mars 2017) - Photo Chris

Les poèmes de Artal... sur Facebook

 

18/07/2016

L'effet de l'ombre

L'effet de l'ombre

Impitoyable horreur
Nice, sœur de nos souffrances
au désespoir commun
de haine vibre la clameur
ces cruelles déviances
sont un mal pour chacun

26/05/2014

Le Cèdre de Theniet El Had.

cèdre,theniet el had,exil,symbole,paix,artal,poeme,poesieLe Cèdre de Theniet El Had...à mon ami Mokthar Brinis

A rebrousser le temps la vie qui passe au loin
Les images d'antan et nos métamorphoses
Au gré des contresens notre exil à témoin
Agite sans passion quelques pensées moroses

Et sous l'auvent obscur de vieux papillons noirs
Font le guet à l' issue du seuil de mes souffrances
Moi déchu de ce monde et pourtant gras d'espoirs
Me suis nourri d'amer aux pôles des errances

Jusqu'à ce jour miellé tout glanant les trésors
Que forme l'inspiré dans l'état de sa gloire
Comme un cèdre vieilli où rayonnent les ors
Symbole de grandeur et je veux bien le croire

L'emblème d'amitié est sculpté de nos mains
De par le dévouement il est plein d'espérance

Quand l'effusion s'unit en vue des lendemains
Tout fleurit à la paix au gré de son instance

Artal (mai 2014)

photo : .algerienews.info

 Les poèmes de Artal...

25/11/2012

Prière à la paix

Prière à la paix

Il est nuit sans étoile où traînent réflexions
La lune désolée qui veille dans la brume
De sa rotondité toutes les dissensions
Émanant de la terre au fil de l’amertume

Du front des apeurés la mort découle à flot
Des enfants dont le sang qui jaillit de l’arène
Ultime geignement dans ce monde en défaut
Nous crachant sa douleur l’outrage de la scène

Dans ma langue aux guerriers je demande faveur
Un traité exemplaire ivre de paix nouvelle
Mutation de l’histoire illustre la splendeur
Des biais du péril à l’entente si belle

Tous ces brûlants pays que la folie soutient
Devront taire l’orgueil étouffer l’incendie
Requête pour l’espoir trouvère il m’appartient
Demander à l’écho composer à la vie

Artal (Istres, novembre 2012)


 Les poèmes de Artal...

09:14 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prière, paix