Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/05/2017

A toi

'' A toi '', un exercice au triolet continu octosyllabique

A toi

Ô étoile, combien tu charmes
la ténèbre des heures floues
et le litham de notre drame.
Ô étoile, combien tu charmes
les yeux noyés de cette larme
à ton regard au chanté doux.
Ô étoile, combien tu charmes
la ténèbre des heures floues.

GH. Artal (juillet 06) -

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

To contact me : artal@live.fr

28/12/2008

Muse causale

Muse causale


Discerner chez l'amante l'étincelle du coeur
Le vif éclat flambant dans son regard profond
La plume fortunée, les brigues du bonheur
Mes yeux surentrainés percent la commotion

Où les voix de misère agitaient nos deux âmes
Nous charmions le mystère aux chants d'épithalames
Bien simples et très discrets en égrappant leur glas
Tentations de poètes au sort des ondatras

Tu caves les abîmes quêtant l'ingénuité
Rêvassant de bonté, te nourrir d'indulgence
Je connais tout de toi mon phantasme adoré
Jeune muse causale le fruit de ma démence

Ange pour te complaire j'agréerai ton désir
En songeant au passé ne plus te faire souffrir
Aussi nos rêves immenses supplanteront l'aigreur
Je t'aimerai autant du flux de première heure.

Artal (Brignoles, le 28 Décembre 2008)

 Les poèmes de Artal..