Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2017

Pantoun 7

en l'Azur apâli le soleil s'enfuit
au cœur de l'inconnu d'une destinée
tant de fois repoussée du doigt de la nuit
autour de son pivot la terre est livrée

12:09 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pantoun, apâli, azur, soleil, nuit

01/08/2017

Lavande

Timide prétention pour un subtil destin
en ce décor de rêve aux lavandes si belles
amantes du soleil aux parfums du matin
à l'heure de Provence où bêlent les agnelles
 

03/12/2016

L'astre qui a fini de luire (Stance)

L'astre qui a fini de luire (Stance)

La détraction a cheminé
forgée, issue de la macule
à l'heure où le ciel mal luné
fuit de nuit au jour en bascule.

J'observe l'infini profond
mon monde à l'aveugle sillage
l'hypocrite astre vagabond
mon soleil et son apanage.

GH. Artal (décembre 2016)

Les poèmes de Artal... sur Facebook

11/08/2012

A La Fille du Soleil

A La Fille du Soleil

Un souverain désir plaisant et apprécié
Vint éjouir mes yeux hardiment je l’atteste
En délicieux chaînon de pure qualité
Venu sceller l’ardeur dans le brouillard céleste

La Fille du Soleil ma pulsion de survie
Lui resterai soumis jusqu’à ce jour suprême
En crise aux vibrations d’une brûlante envie

Et fraîche volupté mourir dans le poème

Reflet de l’infini qui pourrait mieux que toi
En ces beaux jour d’été venir hanter ma plume
Lui inspirer l’amour atteindre son émoi
La rime au déversoir se voile dans la brume

Je tente d’apaiser cet élan de l’écrit
Reflet de la pensée où mon rêve s’exile
Livré au doux loisir et des jeux de l'esprit
Mais tu n'es qu'une amie ma rime si futile

Artal ( Istres, le 03 août 2012 )
 

08:17 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fille, soleil, rime, rêve

29/01/2011

Sur sa route diaphane

Sur sa route diaphane

Il monte mon esprit au silence des cieux
Des limites du monde insonore langage
Je chante sa louange à l'astre merveilleux
Le soleil souverain, mon guide et davantage

Il est ravissement, bénis soient ses reflets
Et louons sa chaleur père de notre monde
Douce miséricorde accorde-lui versets
Le chœur du chant sacré, la portée de son onde

Il règle notre temps, morcèle les saisons
Remontant l'horizon sur sa route diaphane
Saluant la Provence aux midis des santons
Le thym, le lavandin et l'abeille artisane

Le soleil souverain, mon guide et davantage
Je chante sa louange à l'astre merveilleux
Des limites du monde insonore langage
Il monte mon esprit au silence des cieux

Artal (janvier 2011)

 Les poèmes de Artal..