Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2017

Un premier de novembre

Un premier de novembre

En ce jour des esprits que celui de nos morts
jour de larmes nourries à toute âme céleste
tel un écho fleuri, chrysanthème aux décors
je contemple la vie de celle qui me reste.

Les froides ténèbres sur mon aigre demain
je suis nom de vigie en la stèle fatale
à l’office du mois ne serais plus humain
mais trépas adulé d'une église ancestrale

Rêverie de l'avent mes pas sur le conduit
je traîne dans l'allée ma raison s'y repose
un baume qui pallie, mille fleurs au circuit
Ce novembre des saints de prière et de pose

Mystique création qui nous force aux adieux
à tous ceux que l'on aime à mon tour j'agonise
amertume et douceur aboutir dans les cieux
voyageur dans le deuil, le temps a la mainmise.

GH. Artal

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 
To contact me : artal@live.fr
 

 

 

 

24/09/2017

Dernier exil

Composé en pays Thouarsais (région Nouvelle-Aquitaine) mon '' Dernier exil '' un poème (pantun) en six quatrains à rimes entrecroisées de forme poétique originaire des milieux artistiques malais et indonésien et réservé pour le numéro 21 à sortir prochainement de la revue Pantun Sayang dont je suis contributeur.
Ci-dessous, je vous offre le premier des six quatrains à découvrir. dans l'attente de l'éclosion de ladite revue.

Je ne procède point sans bride à ma besogne
tout fixant mon regard sur les plus beaux joyauxdernier exil,thouarsais,thouars,cersay,pantun,nouvelle-aquitaine,pantun sayang,poèmes de artal,gh.artal,hartalrich,brignoles
d'un excitant dessein composé sans vergogne
se dressera le rêve et les éclats astraux.

27/08/2017

A Marguerite, Dauphine de France et poétesse

Un spectre m'a flatté et l'ai vu plusieurs fois
pour qu'il me laisse trace en bon fond de mémoire
de son passé vécu dans le monde des rois
la noble émanation m'a conté son histoire

Sur le temps écoulé en la nuit des errances
elle est à moi venue avançant dans sa forme
d'exister par la rime et toutes résonances
en veillant l'équilibre à ce qui la difforme

De convention déchue d'où l'enfant n'était né
victime des tourments dont l'ombre nous abrège
l'Altesse aux volets clos morne à l'éternité
posée à Saint Laon en son dernier cortège

Quand mes pieds déposés sur les bords du Thouet
cette heure me sera, de rendre à Marguerite
l'auréole royale à l'enclos du bleuet
digne d'un piédestal pour dame favorite

GH. Artal (août 2017)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 
To contact me : artal@live.