Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/04/2018

Et cependant...

Et cependant...

L’animal en grognant me fit penser à vous
je saute cent années d’un retour en arrière
revivre un vieux récit au sursaut d’un à coup
qu’en ça il m’est donné, remuer la poussière

Moutiers-Sous-Argenton fait croire Longeverne
tout vert est le tableau en ces jours printaniers
s’éveille la nature où dame truie materne
devant ce doux spectacle ardemment je m’assieds

Et me mis convenir au blason qui vous sied
que baptisa Lisée, si bas au champ de foire
ce cochon porte un nom vous me trouverez quiet
quand le porter si haut il n’est pas accessoire

Le roman de Miraut que pare l’exutoire
dépoussiéré pour vous, démones des boitons
tout leurre vos dépits par devant l’auditoire
sans rien avoir gagné, soufflées aux aquilons

Gérard ‘Artal’ Hartalrich

Photo Chris

Moutiers-Sous-Argenton,Longeverne,truie,cochon,roman de Miraut,Gérard ‘Artal’ Hartalrich,Photo Chris

 

Pour mémoire, mes poèmes sont toujours protégés

 Les poèmes de Artal... sur Facebook