Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/04/2018

La Nouvelle République

Le quotidien des Deux-Sèvres ‘La Nouvelle République’ ce jour du 06 avril 2018 m’a offert un bien bel article dans sa page 26.
Je remercie l’ensemble de la rédaction ainsi que son correspondant local en la personne de Monsieur Jean Sémion.

La Nouvelle Republique,Val en Vignes,Cersay,journal,Artal,Hartalrich

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

28/03/2018

La cloche - Saint-Hilaire de Cersay

La cloche - Saint-Hilaire de Cersay
 
On la souffre parfois d’une nuit sans sommeil
la cloche du village avec suite sans trêve
de l’heure à sa demie et celle du réveil
le visage hérissé fait l’homme qui se lève
 
Tout réservant mon âme à l’intendant du lieu
va que fondent les sons l’angélus se parsème
 
Tiré d'un poème à découvrir prochainement dans un recueil à paraître.

Gérard ‘Artal’ Hartalrich (mars 2018)

 

23/03/2018

Vers d'Ouest - Cersay - Val en Vignes - Nouvelle Aquitaine

Bonjour...Accepté par l’éditeur, mon prochain recueil '' VERS d'OUEST" pour bientôt en lecture.

Vers d'Ouest - Cersay, Val en Vignes,Nouvelle Aquitaine

 

 

19/03/2018

Buccines de la mort

Gardons en nos mémoires l'épouvantement de l'enfer.
Ce 19 mars, jour de commémoration

Buccines de la mort

Ami si tu entends le glas des mauvais jours
Sonner dans la brumaille et si ta vue se couvre
De nos aînés qui pleurent sous le vol des vautours
Au dessus de leur chair à déchoir sous un rouvre

Ami fais leur silence ils fixent les étoiles
Fouillant dans la brillance un mouvement du fruit
De l’amour d’un enfant trépas pour du gas-oil
Dans les sables rougis du sang de leurs petits

L’espace aux solitudes des opaques tombeaux
Qu’ici gît un prénom, un corps qui porte nom
Ils avaient un visage et c’étaient les plus beaux
Reposent ces vertus, les cendres du brandon.

Là, au champ de la paix leurs âmes confondues
Ces fleurs de notre histoire voyageurs du passé
Toutes races de cause, si jeunes dépourvus
Ô claveaux d’effusions, les avez-vous priées ?

Soyez hommes d’accords, des enfants de la terre
Qu’importe la couleur le sang est bien égal
Ami si tu entends ces buccines de guerre
De leurs faisceaux d’aubert, dénies finir au bal.

Gérard 'Artal' Hartalrich
(Cersay . Val-en-Vignes)

Cersay monument.JPG

Pour mémoire, mes poèmes sont toujours protégés

 

17/03/2018

En neuvaine dernière

En neuvaine dernière
 
Il se fait protecteur ce milieu qui m’enchante
en cet instant, champ nu vague comme un néant
d’un abîme herbifère en prairie accueillante
ailée fascination loin d’un nul abrasant
 
Convoitise du lieu je vis la récurrence
les printemps s’attellent au regard de l’acteur

Gérard ‘Artal’ Hartalrich

13/03/2018

Saison printanière

Saison printanière
 
Fin d’hiver et de froid, les neiges de ce mois
la campagne blanchie sous les pâles feuillages
s’exhibent au levant les oiseaux hors du bois
et les esprits sanguins de ne plus être sages
 
Tout de jaune vêtue ravie prendre bon temps
au jardin qui s’éveille avec ses attirances
 
A découvrir prochainement dans un recueil à paraître.
Gérard ''Artal'' Hartalrich.

08/03/2018

Aparté tumulaire

Aparté tumulaire
 
Sanctuaire dédié à mes verves sacrées
dont tu prises l’étreinte, apaise mon répit
gisant en ce tombeau mes extases cloîtrées
ne suis plus que fumée, astrale et sans esprit
 
si lourd de mes tourments le décor contristant
il n’est plus de parfum celui de mon aimée
celle qui m’interpelle au chagrin larmoyant
blême comme un linceul à raison destinée
 
je le vois d’ici bas tout ce qui te revêt
fruit d’une inspiration tu m’as confié sans trêve
ton cœur à l’agonie ce jour au grand regret
endiguer ta détresse et de signer le rêve
 
sois du rayon de vie je serais ton absent
célébrons nos années portées à l’échéance
sur ce curieux chemin qui mène au firmament
mon âme émerveillée quoique peu en avance
 

21/02/2018

Aux abords de l’Anjou

Aux abords de l’Anjou

Hier j’ai pris la route et sans regret aucun
détourné l’assombri à l’embellie des rimes
voir fleurir le narcisse en terre de palun
et de là composer ses fragrances intimes

Écartant mon entour pour la vigne d’Anjou
délaissant le soleil et toute la Provence

A découvrir prochainement dans un recueil à venir.
Gérard ''Artal'' Hartalrich.
Cersay - Val en Vignes (fév. 2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 

 

 

14/01/2018

L’abstraction

L’abstraction

Éterniser la rime aux partages d’un sort
appliqué à la tache en mes encres nocturnes
courbé sur l’écritoire alors que tout se dort
je n’écris que récits, tenus de courses diurnes

Si je traîne l’arpent en cette fin de vie
composant la beauté verdoyante des aires
parfumé de ces lieux respirant l’accalmie
à l’étang de l’abbé je noierai mes calvaires

Flâneur des vastes fonds tu traînes l’affliction
que me dit un pasteur sorti de son asile
les prés sont une issue à qui court l’abstraction
ici l’espoir est vert et l’éclosion fertile

Mumia veille mon sort, il est de bon conseil
que je sème en réponse à notre fort brave homme
et qu’à ma pauvre cause il m’a mis à l’éveil
du foyer d’un brandon, faut s’évader en somme

De vivre à la campagne éloigné du typhon
aux vilaines pensées ici est mon refuge
adieu vaillant berger je vais la distraction
bien ferré à ma plume en amant lucifuge.

Gérard ‘’Artal’’ Hartalrich
Cersay – Val en Vignes (Jan.2018)

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 

 

 

 

12/01/2018

Val en Vignes

Les villages
m’ont vu venir
à l’aube d’un hiver
me fondre à la patine
du temps
d’un val de bon rosé.

Passé Saint Pierre à champ
dans l’étendue des terres
porteuses de clos germains
rêvassant l’avenir
j’ai franchi le silence.

Cersay
voir un clocher d’église
puis la grâce
puis l’esprit
semé de modestie ...

tout posant mes acquis
je m’accorde quelques vers.

Au bout de Cersay
le témoin est à la fourche
précisant le chemin
de celui qui me convoie.
Et d’obliquer vers…

Bouillé Saint Paul
terre de festivals
des arts et poésie
dans mes yeux le château
et tout autour de moi...

Un horizon
Massais
en porte voix du parc
fait de sa place
le bonheur des enfants

Quatre cités en une où les souhaits s’unirent
bien vivre à Val-en-Vignes.

Gérard ‘’Artal’’ Hartalrich
Val-en-Vignes le 10 janv. 2018

                   clic gauche de la souris sur l'image pour ouvrir les infos.

valenvignes.jpg

 

 

 

06/01/2018

Au champ du repos

Au champ du repos
 
Se tient là cadastrée une enceinte au repos
de chagrine étendue et selon la coutume
à l’épreuve du temps, sépulcres d’à propos
croix de fer et de marbre que caresse la brume.
 
Au décor verdoyant fixant la concession
gésir aux attributs d’un dépôt qui m’allèche
 

23/12/2017

Sur les layons glaiseux

Sur les layons glaiseux

Par le riche guéret qu’arrose une onde claire
sur un parcours sans fin je ne fais que flâner
tout goûtant le silence arpentant solitaire
j’efface mes soucis veillant ne rien souiller

Considérant ces fonds, je rêve sous la brise
juste un zéphyr d’hiver froidement revenu
régénérant son rite et sa passive emprise
pareil au vent j’avance en mon pas soutenu

Se fleure le bien-être aux terrestres parages
qu’un lever du soleil dans son sensible effort
venu tiédir le clos des dames de laitages
et du premier rayon de réchauffer mon sort

Demain au petit jour qui conduira ma vie
comme de coutume sur les layons glaiseux
longeant la Rochefou ou autre artère choisie
j’irai comblé allant, vers l’abri de ces lieux.

Gérard ‘’Artal ‘’ Hartalrich
Cersay (déc.2017)

Photo Chris

Layons glaiseux,Cersay,Zéphyr,Hiver,Rochefou,GH.Artal,Hartalrich,

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 
 

 

 

 

 

15/12/2017

Pantoun N°15

Au funeste silence
mon âme s’y fera
un regret, ta présence
mais Dieu y pourvoira

Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 

 

 

 

02/12/2017

à Cersay – Val en Vignes

a cersay,val en vignes,poème,poésie,gh.artal,hartalrichà Cersay – Val en Vignes

La brume rabattue lèche les toits du lieu
les fenêtres butées le village somnole
l'essart sans horizon blafard est au gris-bleu
triste immobilité la saison joue son rôle

L'influence du cycle, éternel inconnu
il garde tout pouvoir sur l'active nature
c'est l'espace fécond du milieu retenu
où s'écoule le ru en son fond d'aventure

La rosée perle fort sur les fleurs du jardin
le soleil trouve cible il étreint ma présence
je prie les gens du bourg d'accepter mon destin
venu pour composer c'est là ma confidence

Tu n'es plus un souhait Cersay de mon futur
suis venu me fixer fléchir sous tes caresses
quant au parc des éteints par derrière le mur
mon nom sera gravé et non pas mes faiblesses

Gerard ''Artal'' Hartalrich

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 To contact me : artal@live.fr
 

 

 

 

 

25/09/2017

L'une l'autre, vice vers

D'un doigt le démon il a ravi mes anges
me reste l'exil composer rotruenges
au Val en Vignes de tous regards distants

Des regrets furtifs recouvriront mes cendres
je deviendrai songe à chaque soir mes chants
vanter le néant des tortueux méandres

Seul au souvenir le berceau de l'enfant
mais nul trait plaintif aux encres littérales
le temps coule vite et parfois trop bouillant

L'ombre sans éclat en nos voies parentales
épaisse et aveugle un tantinet friponne
a donné la nausée d'une mer en remous

L'émeute infantile où le faux déraisonne
j'ai fui le saignoir des esprits bien trop flous
Pourquoi le démon a t-il ravi mes anges ?

GH. Artal (septembre 2017)

 Les poèmes de Artal... sur Facebook  

 
To contact me : artal@live.fr